Les indépendants peinent à combiner vie professionnelle et familiale

Publié : mardi 21 novembre 2017 Par

Une majorité de travailleurs indépendants se plaignent de manquer de temps pour s’occuper d’eux-mêmes et de leurs proches. Les femmes sont particulièrement concernées. C’est ce que révèle la conclusion d’une étude de la Ligue des Familles, soutenue par l’Union des Classes moyennes (UCM), relayent nos confrères de la RTBF.

En effet, selon l'étude, 90% des parents exerçant une profession en tant qu’indépendants éprouvent des difficultés à concilier vie familiale et professionnelle. Pour les salariés dans la même situation, le chiffre tourne autour de 75%.

Ainsi, beaucoup de femmes indépendantes interrompent leur congé de maternité avant le terme de 12 semaines. Quant aux pères, ils n’ont tout simplement pas droit à un congé de paternité.

Le Secrétaire général de l’Union des Classes moyennes, Arnaud Deplae plaide pour un congé de maternité allongé et plus flexible. "On est vraiment orienté sur un changement de statut mais avec une plus grande flexibilité : ok, passons à 15 semaines mais octroyons la possibilité que ce soit à mi-temps. Ce qui fait que les mamans pourront travailler comme elles le souhaitent, sans sacrifier leur vie de famille ni leur entreprise."

Retour à la liste