Les métiers parallèles des athlètes olympiques belges

Une carrière de sportif de haut niveau exige de nombreux sacrifices. Des entraînements intensifs, un régime alimentaire strict, des déplacements aux quatre coins du monde, des compétitions à  répétition, tel est le lot des plus grands noms du monde du sport. Par ailleurs, la carrière d’athlète est condamnée à  une date d’expiration précoce : passé un certain âge, la condition physique ne suit plus. Sonne alors l’heure de la retraite forcée.

Certains sportifs préparent cette retraite anticipée et développent des activités parallèles qui leur permettront de se reconvertir une fois leur parcours sportif arrivé à  échéance. Ils suivent des études ou exercent une profession à  part entière, en plus de leurs entraînements et des compétitions.

30% des athlètes olympiques belges mènent une vie professionnelle/estudiantine parallèle

Nous nous sommes penchés sur le cas des athlètes olympiques belges, qui ont participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et sur celui des athlètes belges actuellement en lice à  Sotchi. Sur les 65 athlètes des J.O. de Londres, 7 exercent une profession à  temps plein, 13 ont fait des études en parallèle. Parmi les 7 athlètes concourant aux J.O. de Sotchi, nous comptons également un fraichement diplômé : le patineur Jorik Hendrickx, qui vient d’achever ses études en marketing du sport. Il a donc suivi des études en rapport avec sa discipline, tout comme 5 athlètes des J.O. de Londres qui ont également suivi une formation dans leur domaine ou qui exercent un métier en relation avec leur discipline.

Un monde en dehors du sport

En revanche, 15 athlètes des J.O. de Londres se sont lancés dans un parcours parallèle qui n’a aucun rapport avec le sport. Le secteur qui attire le plus ces sportifs est l’architecture : un athlète (Nils Duerinck) est interne dans une société d’architectes, deux étudient l’architecture et deux suivent une formation en technologie de la construction. En deuxième rang, se classent les sciences : une athlète suit des études de bio-ingénieur (Evi Van Acker), tandis que trois athlètes sont inscrits dans des facultés de médecine. Enfin, la technologie automobile attire deux athlètes qui suivent des études dans le domaine.

Des nageurs studieux, des cavaliers travailleurs

Les nageurs sont ceux qui parviennent le mieux à  combiner leur sport et les études : ils sont 6 (sur 8 !) à  suivre une formation en parallèle. Viennent ensuite les cavaliers, qui sont les plus nombreux à  exercer une profession à  côté de leur sport : ils sont 4 (sur 10). Enfin, nous retrouvons les athlètes (2), les coureurs cyclistes (2) et les deux gymnastes qui suivent des études ou exercent un métier en plus de leur sport.

 

N.B. : ce tableau ne reprend que les athlètes qui ont entamé des études pendant leur carrière professionnelle dans leur discipline sportive, ainsi que ceux qui exercent un métier en parallèle.

Athlète

Discipline

Profession/études

 

J.O. de Londres 2012

 

Lionel Cox

Carabine couché à  50m (médaille d’argent)

Inspecteur du travail à  la Région de Bruxelles-Capitale

Evi Van Acker

Laser Radial femmes (voile) (médaille de bronze)

Master bio-ingénieur à  l’Université de Gand

Nils Duerinck

Athlétisme (4x400m)

Interne chez Caan Architecten

Michael Bultheel

Athlétisme (4x400m et 400m haies)

Études de médecine à  la Katholieke Universiteit Leuven

Yuhan Tan

Badminton

Études de médecine à  l’Université de Maastricht

Ludivine Henrion 

Cyclisme sur route

Coordinatrice des jeunes au Team Cycliste Hesbaye

Jonathan Dufrasne

Cyclisme sur piste

Formation de préparateur physique à  l’Adeps

Carl Bouckaert

Équitation (concours complet)

Anciennement CEO et co-fondateur de Bealieu of America. Il est aussi le propriétaire de la ferme Bouckaert, qui héberge le festival Tomorrowland.

Joris Vanspringel

Équitation (concours complet)

Sous-chef de gare à  Anvers-Berchem (SNCB)

Claudia Fassaert

Équitation (dressage)

Professeur d’équitation

Dirk Demeersman

Équitation (jumping)

Coach adjoint en jumping (auprès de Kurt Gravemeier) à  la Fédération royale belge des sports équestres (FRBSE)

Jimmy Verbaeys

Gymnastique (artistique)

Études d’architecture (école non précisée)

Gaelle Mys

Gymnastique (artistique)

Études d’architecte d’intérieur (école non précisée)

Joachim Bottieau

Judo

Master en sciences de l’éducation à  l’Université de Mons

Jasper Aerents

Natation (50m nage libre)

Études en technologie automobile à  la Karel de Grote Hogeschool (Anvers)

Ward Bauwens

Natation (400m 4 nages)

Études de médecine à  l’Université d’Anvers (mais il a renoncé à  sa carrière sportive pour poursuivre ses études)

Pieter Timmers

Natation (100m nage libre)

Master en technologie de la construction à  la Eindhoven University of Technology

Dieter Dekoninck

Natation (4x100m nage libre)

Bachelier d’ingénieur en construction à  l’université d’Anvers

Emmanuel Vanluchene

Natation (4x100m nage libre)

Études d’éducation physique à  la Arteveldehogeschool (Gand)

Glenn Surgeloose

Natation (4x200m nage libre)

Études en technologie automobile (école non précisée)

 

J.O. de Sotchi 2014

 

Jorik Hendrickx

Patinage artistique

Vient d’achever ses études en marketing du sport à  l’université de Johan Cruyff (Pays-Bas)

Joris Vanspringel explique comment il combine son métier de sous-chef de gare et sa carrière de haut niveau dans l’équitation :

 

 

Retour à la liste