Les managers d'entreprises publiques accepteraient-ils un salaire très inférieur par "vocation"?

On le sait depuis quelques temps: Didier Bellens, le CEO de Belgacom, gagne 13 fois plus qu'Elio Di Rupo. Des voix s'élèvent pour contester les salaires astronomiques des patrons d'entreprises publiques.

Les patrons de la Poste, de Belgacom, de la SNCB ont des salaires très élevés. Trop? Hendrik Bogaert, secrétaire d'Etat à  la fonction publique, propose de limiter leurs salaires à  400.000 euros par an. Certains disent que sans un salaire conséquent, les top managers ne resteront pas dans le public. Mais Hendrik Bogaert soutient qu'il est possible d'attirer des managers dans la fonctions publique avec un moindre salaire. "Certains managers compétents pourraient désirer se mettre au service de la société et travailler quelques années pour un salaire inférieur, avant d'éventuellement retourner dans le privé" a-t-il déclaré. 

Pensez-vous qu'il faille limiter les salaires des CEO des entreprises publique? Ou bien qu'il faut savoir mettre le prix pour garder de bons managers?

Retour à la liste