Les PDG des plus grandes entreprises belges toujours plus riches

Publié : jeudi 21 décembre 2017 Par

Plus de 70% des PDG des entreprises du Bel 20 et du Bel Mid ont bénéficié d’une augmentation de leur salaire entre 2014 et 2016, contre 46% dans les petites entreprises cotées en bourse, selon une enquête de la Vlerick Business School publiée mercredi, relaye Belga.

L’enquête a étudié la rémunération des cadres supérieurs au sein de 861 entreprises cotées en bourse en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suède et dans notre pays. En Belgique, l’augmentation a été la plus importante dans les entreprises du Bel 20 et portait surtout sur la rémunération variable, selon ses conclusions.

La médiane de la rémunération totale (salaire fixe, bonus et rémunération liée aux actions) des PDG des entreprises du Bel 20 a atteint 2,08 millions d’euros en 2016, soit une augmentation de 26% par rapport à 2015, tandis qu’elle est restée stable dans les entreprises plus petites (690.000 euros l’année dernière contre 675.000 euros en 2015).

Sur le plan international, 59% des PDG ont bénéficié d'une augmentation de salaire entre 2014 et 2016. Les patrons allemands et britanniques de sociétés cotées en bourse sont d'ailleurs surpayés en tenant compte des données actuelles du marché, de la taille, du secteur et de la rentabilité de l'entreprise, d'après l'étude.

Le ratio de rémunération, le rapport entre celle du PDG et celle du travailleur moyen, s'élève par ailleurs à 37 dans le Bel 20, 23 dans le Bel Mid et 13 dans le Bel Small. Il est bien plus important aux Pays-Bas (71), en Allemagne (89), en France (91) et au Royaume-Uni (94).

Retour à la liste