Les pires villes et pays où travailler (et vivre)

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 14 oct. 2019

jakartaLes tendances restent les mêmes en termes de bon vivre et de trajectoire professionnelle. Les pays nordiques se classent en tête tandis que nombreuses nations de l’hémisphère Sud peinent à séduire les travailleurs.

 

Pour les expatriés

Selon les chiffres de l’Expat Insider 2019, le Koweït (64ème place), l’Italie (63ème place) et le Nigeria (62ème place) sont les trois pires pays où vivre pour les expatriés.

Le Koweït se retrouve en dernière position – le moins recommandé donc- en raison de sa qualité de vie médiocre et de sa difficulté d’adaptation.  La majorité des expatriés (59%) se sont déplacés là-bas pour des raisons professionnelles et 36% d’entre eux ne sont pas satisfaits de leur équilibre vie professionnelle/vie privée.

La moitié des expatriés établis en Italie ne sont pas contents de leur carrière et de leurs projets futurs. 58% d’entre eux estiment négativement l’état de l’économie du pays.

Le manque de satisfaction au travail est l’un des critères pour lesquels les expatriés n’apprécient pas le Nigeria, tout comme sa qualité de vie.

>> A lire aussi : Les 10 pays préférés des expats

D’autres critères

Selon le classement publié par le magazine « The Economist » (2017), ce sont les villes américaines et asiatiques qui sont les moins appréciées en termes d'équilibre de vie. Buenos Aires, Tokyo et Kuala Lumpur sont les trois pires métropoles mondiales. Les deux villes d’Asie sont également connues pour leurs horaires longs et leur rythme de travail effréné. Elles font également partie des lieux les plus enclins au surmenage avec Singapour, Washington DC et Houston selon le « Singapore Business ».

En général

De manière plus générale encore, il existe des pays où il n’y fait ni bon vivre ni bon travail : pollution, surpopulation, insécurité, droits des femmes, etc. Autant de critères essentiels à l’épanouissement professionnel et au développement du bien-être dans sa vie quotidienne. Ainsi, les villes de Jakarta, en Indonésie, Riyadh, en Arabie Saoudite et Almaty au Kazakhstan sont-elles peu prisées pour aller travailler.

Et vous, où n’aimeriez-vous pas travailler ?

>> A lire aussi : Dans quelle ville gagne-t-on le mieux sa vie?

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi