Les plantes ont-elles un effet positif sur l’environnement de travail?

Publié : jeudi 5 mai 2016

Selon l'enquête menée par le Service Externe de Prévention et de Protection AristA, la moitié des répondants seulement ont de vraies plantes sur leur lieu de travail. Or celles-ci contribuent certainement à améliorer la qualité de l'air.

Aspects positifs des plantes au bureau

  • Les plantes, en empêchant l'eau de s'évaporer, contribuent à  augmenter légèrement l'humidité de l'air. Comme l'humidité est généralement basse dans nos environnements de travail, les plantes sont un moyen idéal de prévenir la sécheresse des voies respiratoires et des yeux (important pour les personnes portant des lentilles de contact).
  • Les feuilles des plantes, de par leur structure, retiennent les poussières de l'air et servent, partiellement, à  assainir l'air. 
  • Les feuilles des plantes, de par leur structure, absorbent le bruit et la chaleur. Elles contribuent donc également à  améliorer le confort acoustique et thermique.
  • Les plantes constituent aussi un facteur de bien-être mental sur le lieu de travail.
  • Enfin, plusieurs études ont récemment montré que les plantes, selon leur variété, peuvent absorber et éliminer certaines substances nocives, voire toxiques. C'est par exemple le cas du dioxyde de carbone (émis par notre respiration), de l'ozone (émis, dans certaines circonstances, par les imprimantes laser et les photocopieuses), etc.

Aspects négatifs

Il faut cependant tenir compte de quelques aspects négatifs :

  • Les plantes, de par la présence de terre et d'eau stagnante, sont susceptibles d'être des " nids à microbes ". Un entretien correct permet de remédier à ce désagrément.
  • Certaines variétés sont nocives si on les avale. (Ceci concerne essentiellement les environnements de travail où sont présents des enfants).

En collaboration avec AristA

Retour à la liste