Les plus belles perles des services publics

Les prestigieuses éditions Larousse publient le 21 janvier 4 recueils de « perles » : Les perles des tweets et du Net, Les perles des petites annonces, Les perles des examens et concours et Les perles des services publics.

Dans ce dernier ouvrage hilarant garanti 100 % véridique par Larousse, on retrouve les meilleurs échanges entre les citoyens et l’administration publique... Voyez plutôt !

  • Je vous demanderais de ne tenir aucun compte du constat à l'amiable. Vous comprendrez en effet que je fus brusquement pris d'une émotion subite: arrière défoncé, présence de la police, choc psychologique, tout concourait à ce que je mette des croix au hasard.
     
  • Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m'ont paru terriblement limités. J'ai donc eu la chance de parvenir à lui faire signer un constat qui m'est particulièrement favorable. Je pense que vous m'en saurez gré.
     
  • Vous me dites que d'après le Code civil, je suis responsable des bêtises de mes enfants. Si c'est vrai, les personnes qui ont écrit cela ne doivent pas avoir comme moi, neuf enfants à surveiller.
     
  • Je m'interroge au sujet de mon assurance-vie: ai-je intérêt à décéder tout de suite ou dois-je attendre l'âge de la retraite ?
     
  • Je vais prêter ma voiture à quelqu'un qui ne sait pas trop s'en servir, mais avant pouvez-vous me confirmer que vous paierez les pots cassés pour les accidents qu'il ne manquera pas de provoquer ?
     
  • A cause de la période des fêtes, nos services seront fermés du 1er janvier au 31 décembre.
     
  • Nos bureaux resteront exceptionnellement ouverts jusqu'à l'heure de fermeture.
     
  • J'ai été blessé pendant mes vacances et comme j'ai dû rester au lit, je n'ai donc pas pu profiter de mes jours de repos.
     
  • Merci de joindre une photocopie de vos enfants.
     
  • Vous nous dites ne pas bénéficier de revenus suffisants pour vous acquitter du montant de cet impôt, ce dont j'ai pris bonne note. Merci de faire le nécessaire pour trouver des revenus suffisants.
     
  • Le contrôleur s'est aperçu que vos costumes, déclarés comme frais professionnels, étaient de taille toute petite, c’est-à-dire pour un enfant de 8 ans.
     
  • Monsieur l'encaisseur, ça m'est impossible de payer maintenant. Faites-moi des délais. Si vous êtes gentils avec moi, je serais gentille avec vous.
     
  • Vous aux impôts vous connaissez que les chiffres mais pas les sentiments distingués.
     
  • Je croyais que j'ai le droit de toucher pour le travail de mon Cubain.
     
  • Veuillez me faire connaître la marche à suivre pour une naissance.  

Les perles des services publics, Editions Larousse, 128 p, 5,90 euros.

 

 

 

 

Retour à la liste