Les prépensionnés pourront bientôt prendre une pension anticipée

Publié : vendredi 29 septembre 2017 Par

Quelque 35.000 chômeurs âgés bénéficiant d’un complément d’entreprise pourront demander, à partir de 2019, une pension anticipée, explique l’Écho.

La réforme des pensions du ministre Daniel Bacquelaine (MR) comprend la mesure suivante: à partir de 2019, les prépensionnés - ou officiellement, les personnes en situation de “chômage avec complément d’entreprise” – pourront prendre leur retraite anticipée.

Ils devront cependant répondre aux mêmes conditions que les travailleurs qui souhaitent prendre leur retraite anticipativement: c'est-à-dire à partir de 63 ans, en 2019, et avec une carrière de 42 ans.  Cette pension anticipée est une possibilité, pas une obligation.

Deux choix s'offrent donc aux personnes concernées: rester au chômage et continuer à percevoir le supplément d’entreprise en plus de l’allocation de chômage jusqu’à l’âge officiel de la retraite (65 ans) ou prendre sa retraite à 63 ans.

Un des avantages de la retraite anticipée, c’est que les chômeurs avec complément d’entreprise ne devront plus être disponibles sur le marché de l’emploi.

Mais la pension anticipée présente également deux inconvénients: ceux qui optent pour cette option devront en effet se contenter d’une pension réduite jusqu’à la fin de leur vie. Ensuite, ils devront aussi percevoir immédiatement leur pension complémentaire, ce qui entraînera une taxation de 16,5% du capital au lieu de 10% s’ils prennent leur retraite à 65 ans.

Retour à la liste