Les questions les plus étranges jamais posées en entretien

C’est bien connu: les entreprises technologiques comme Google et Facebook posent parfois de très étranges questions à leurs candidats. Souvent, le but est d’évaluer la capacité de réflexion des candidats et leur créativité.

Mais parfois, certaines questions sont tellement bizarres que les candidats ne peuvent s'imaginer qu’elles sont vraiment sérieuses.

Voici une liste avec quelques-unes de ces curieuses questions, qui ont vraiment été posées pendant un entretien d’embauche.

  1. Si vous le pouviez, quel état des Etats-Unis rayeriez-vous de la carte ? (Forrester Research)
  2. Combien de vaches y a-t-il au Canada? (Google)
  3. Combien de trimestres auriez-vous besoin pour atteindre la hauteur de l’Empire State Building ? (Jetblue)
  4. Un pingouin arrive avec un sombrero sur la tête. Que va-t-il dire et pourquoi est-il ici ? (Clark Construction Group)
  5. Ma femme et moi voudrions partir en vacances. Quelle destination nous conseilleriez-vous ? (PwC)
  6. Evaluez un peu le nombre de fenêtres qu’il doit y avoir à New-York. (Bain & Company)
  7. A quoi pensez-vous si vous vous retrouvez seul dans une voiture? (Gallup)
  8. Pouvez-vous vendre une machine à laver alors que vous récitez en même temps "Peter Pepper picked a pickled pepper" ? (MasterCard)
  9. Comment faites-vous un sandwich au thon? (Astron Consulting)
  10. Quelle est votre chanson favorite? Chantez-la pour nous. (LivingSocial)
  11. Quelle célébrité préféreriez-vous avoir comme parent ? (Urban Outfitter)
  12. Quel ustensile de cuisine préféreriez-vous être ? (Bandwidth.com)
  13. Si vous aviez mis votre GSM sur silencieux, mais qu’il se met quand même à sonner bruyamment, que me diriez-vous ? (Kimberly-Clark)
  14. Comment me trouvez-vous en tant que recruteur, sur une échelle de 1 à 10? (Kraft Foods)
  15. Quelles instructions donneriez-vous à quelqu’un pour cuire une omelette? (Petco)

Les questions étranges doivent avoir un but précis

On se demande bien sûr pourquoi les entreprises posent ce genre de questions à leurs candidats. Selon Susan Ruhl, de l’entreprise RH OI Partners Inc., le but n’est pas de piéger les candidats.

"Les questions bizarres sont un instrument pour découvrir votre façon de penser et comment vous abordez des problèmes ou des situations inattendues. Cela peut aussi donner une idée de comment vous vous adapteriez à la culture d’entreprise et de votre avis sur certaines valeurs. C’est difficile de juger ce genre de choses avec des questions standard."

Ces questions étranges peuvent donc être une moyen pratique d'apprendre des choses spécifiques sur les candidats, mais seulement à condition qu’elles soient correctement utilisées. Si un recruteur ne sait pas ce qu’il cherche, cela n’a aucun sens de poser gratuitement des questions insolites. "Le but est d’apprendre à connaître le vrai candidat et de lui faire dire autre chose que son répertoire habituel en entretien d’embauche" explique Mark Jaffe, directeur du bureau de chasseurs de tête Wyatt & Jaffe.

Pas de 'bonne' réponse

Les réponses aux questions étranges servent à pouvoir ébaucher une image du candidat. C’est alors au recruteur de décider si cette image correspond au profil qu’il recherche. Chuck Fried, CEO de l’entreprise de recrutement TxMQ : "Un recruteur qui cherche un comptable va attendre une toute autre réponse à la question Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto? que de la part d’un potentiel directeur artistique. La 'bonne' réponse à une certaine question dépend souvent du profil que vous cherchez."

Souvent, le but n’est pas non plus de recevoir une réponse correcte. Fried : "Quelqu’un qui postule pour un job de consultant ne doit pas spécialement savoir combien il y a de fenêtres à New-York. Mais c’est intéressant de savoir comment cette personne réfléchit et résout le problème. En posant des questions étranges, on a un aperçu."

Source: Glassdoor.com

Retour à la liste