Les ragots peuvent booster votre carrière

Papoter à  voix basse autour de la machine à  café à  propos de la relation entre votre patron et sa secrétaire ne va pas à  proprement parler doper votre vie professionnelle... Malgré tout, participer à  certains ragots au bureau peut parfois booster votre carrière. Mode d'emploi !

Chuchotements, exagération, regards lourds de sous-entendus... Les commérages malveillants peuvent rendre un environnement de travail invivable. Cependant, y participer peut se révéler très utile pour peu que les potins soient intéressants.

Voici quelques pistes qui vous donneront peut-être envie de traîner plus souvent du coté de la machine à  café.

Collecter des informations précieuses

Le fait de papoter entre collègues est naturel : impossible d'empêcher cela. Attention toutefois : parler de la jupe trop courte de la réceptionniste, du nouveau mignon stagiaire ou de la chef de service qui trompe son mari avec le comptable est certes distrayant, mais reste inutile.

En revanche, savoir qui a été augmenté, qui est en lice pour obtenir la promotion que vous lorgnez, apprendre que l'assistante du patron à  l'habitude d'oublier de noter les rendez-vous ou que la responsable communication ne reviendra sans doute pas après son congé maternité (laissant un chouette poste vacant) peut se révéler salutaire. En être informé permettra d'utiliser ces informations au bon moment, de saisir les meilleures opportunités.

Avoir une longueur d'avance

Les "on-dit" sont aussi suscités en temps d'inquiétude, d'économie instable. Dans le contexte actuel de crise, la communication de l'entreprise n'est pas toujours transparente. Si de grosses restructurations sont envisagées (avec des licenciements à  la clé), les travailleurs n'en seront sans doute pas avertis directement. Laisser traîner une oreille attentive permet ici de planifier son avenir, de prévoir un plan B au cas-où les rumeurs de licenciements se révèlent véridiques.

Participer au contre-pouvoir

Les patrons détestent les ragots. Ils n'ont en effet aucune emprise dessus. Les commérages, quand ils visent un supérieur, peuvent presque être considérés comme un contre-pouvoir au sein de l'entreprise. Les employés se plaignent rarement sans raison, et lorsqu'un bruit ou une rumeur enfle subrepticement dans une société, le mécontentement peut devenir général.

Cultiver ses relations

Les commérages sont excellents pour la construction d'une équipe. C'est un peu triste mais c'est ainsi: ragoter ensemble permet de se rapprocher de ses collègues. Patron exécrable, avenir de la boîte incertain: vous avez évidemment besoin de partager cela avec vos collègues. Les commérages permettent donc de se sentir moins seul. Quand tout un groupe partage le même problème, il est en plus plus facile d'y trouver une solution.

Attention !

Il n'est bien sûr pas question de vous plaindre sans cesse à  tout l'étage de votre salaire, ou de critiquer un de vos collègues sans raison. Et gardez toujours à  l'esprit que tout ce que vous dites pourra parvenir aux oreilles des autres...

Retour à la liste