Les salariés belges sont stressés et boivent trop

Publié : Par

14% des salariés belges consomment en moyenne plus de 2 à 3 verres d’alcool par jour. C’est ce qui ressort de l’étude menée par le prestataire de services RH Securex sur un panel de plus de 1600 salariés belges.

Cette mauvaise habitude peut avoir des répercutions sur leurs performances au travail.

> A la recherche d'un nouveau défi? Découvrez nos 1200 offres d'emploi 

Les excès d’alcool sont surtout constatés chez les hommes, les fonctionnaires et les fumeurs:

-       18% des hommes contre 9% des femmes.

-       17% des salariés du secteur public contre 12% du secteur privé.

-       23% des fumeurs contre 10% des non-fumeurs.

> Voir aussi: "Drogue au bureau: des travailleurs sous influence" 

En outre, une corrélation existe entre le stress et l’alcool: les salariés stressés présentent plus fréquemment un comportement problématique vis-à-vis de la boisson. Un cercle vicieux car il apparaît que ceux qui ont une addiction à l'alcool sont d'autant plus stressés au travail  (68% contre 61%) et dans leur vie privée (50% contre 34%). Ils se plaignent davantage d’avoir trop de travail, font paradoxalement beaucoup d’heures supplémentaires, trouvent leur boulot lourd émotionnellement et sont plus incertains quant à leur attitude face à l'emploi.

Prendre un petit verre de porto après une journée stressante peut, certes, aider à réduire le stress sur le court terme, mais cela ne résout pas le problème”, explique Bart Garmyn, directeur médical adjoint de Securex. “Au contraire, empoigner la bouteille à chaque fois qu’une situation stressante se présente, débouche, à terme, sur une consommation problématique d’alcool. L’alcool est néfaste pour le système neurologique et induit justement du stress”.  

> Voir aussi: "Boire de l'alcool au boulot: la nouvelle tendance"

L’alternative? Faire du sport et bouger plus. En effet, les endorphines libérées grâce à l’activité physique aident à réduire le stress. 

Retour à la liste