Les seniors peuvent-ils aider les juniors à conquérir le marché du travail ?

L’expérience des seniors, c’est un peu l’« or gris » des entreprises. Pourtant, cette richesse immatérielle risque de s’évaporer lorsque les baby-boomers prendront leur retraite ces prochaines années. En effet, 312 000 travailleurs approchent de leur retraite. Dans les cinq à dix années à venir, on s’attend à ce qu’environ 158 000 postes de travail se libèrent en Wallonie, relève le Forem.

Alors qu’en ce moment, près d’un jeune sur quatre ne trouve pas d’emploi. Logique donc qu’ils viennent occuper les emplois devenus vacants. Logique, mais pas si simple. Car sans expérience ni réseau professionnels, les jeunes n’ont pas de garanties à présenter aux entreprises qui recrutent. Ils se retrouvent ainsi prisonniers d’une « trappe à chômage » : pas de compétences crédibles, donc pas d’emploi, donc pas d’expérience… Et s’il suffisait de profiter du savoir-faire des aînés pour décrocher un emploi ?

C’est le pari du Relais de générations, une plateforme web qui permet d’associer des juniors avec des travailleurs bientôt retraités. L’un et l’autre se trouvent à l’aide de différents facteurs comme la catégorie professionnelle et le lieu de résidence. Le matching est totalement numérisé, explique Annelore Van Herreweghe, porte-parole de Delta Lloyd Life, la société à l’initiative du projet. Ainsi, pendant un mois, des années d’expérience vont se transmettre de l’un à l’autre. Au programme : du mentorat et du coaching, des transmissions de compétences, des essais métiers, mais aussi une mise en réseau qui peut, à terme, déboucher sur un véritable emploi.

Et pour « officialiser » le couple, une convention est signée entre les deux parties. Techniquement, elle permet de couvrir les frais de déplacement entre le lieu du domicile du junior et l’entreprise du senior, avec un plafond de 380 € pour vingt jours de déplacements effectifs, précise l’attachée de presse. Soutenu par Business & Society, par le Forem et l’Union wallonne des entreprises (UWE), le Relais de générations est ouvert à tous les jeunes demandeurs d’emploi, tous les seniors et… tous les employeurs.

Seules conditions : le « junior » doit disposer au moins du diplôme de l’enseignement secondaire supérieur, ne doit pas encore avoir d’expérience professionnelle, hormis un stage scolaire, un contrat d’apprentissage, un stage de travail et le job d’étudiant. Quant au « senior », il doit être au service d’un employeur établi en Belgique, prendre sa retraite dans les cinq ans suivant la date d’inscription et avoir l’autorisation écrite de son employeur. Tout simplement.

Inscriptions sur www.relaisdegenerations.be

Retour à la liste