"Les services d'épandages coûtent trop cher, il faut les arrêter" D'accord?

Philippe De Coninck, le bourgmestre d'Assenede, a déclaré dans Het Laatste Nieuws qu'il préférerait arrêter de saler les routes de sa ville en cas de neige. La facture pour le sel d'épandage et la main d'oeuvre s'élève cet hiver à plus de 60.000 euros pour sa ville.

Le bourgmestre de Tongres Patrick Dewael a quant à lui déjà dépensé 39.000 euros, et la note pour Genk s'élève à 80.000 euros.

"C'est trop" selon beaucoup de bourgmestres. "Cela coûte beaucoup d'argent, c'est mauvais pour l'environnement et cela abîme nos routes. Nous devons rapidement réfléchir à une autre solution que répandre du sel sur les routes à chaque chute de neige" ajoute De Coninck.

Trouvez-vous qu'il faut arrêter les services d'épandages en cas de neige ou de verglas?

 

Retour à la liste