Les soins aux patients, une question de valeurs

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 9 mai 2023
Catégorie:

La Clinique Saint-Pierre Ottignies (CSPO) compte 425 lits au sein de ses différentes unités de soins. Entre personnel contractuel et indépendant, ce sont près de 2.000 personnes qui contribuent aux soins des patients. De nombreux postes sont à pourvoir. Actuellement, pour tous les services confondus, la clinique recherche une septantaine de collaborateurs au sein du Département Infirmier.
Soins
Le patient, notre priorité

De multiples avantages
D’emblée, Gabriella Rodrigues Sousa Lobo, une infirmière qui partage son temps entre le département d'oncologie et l'accueil des nouveaux engagés (ICAN), nous précise les avantages de travailler dans son institution hospitalière : « Au cœur de notre culture d'entreprise et de nos préoccupations figurent les valeurs de solidarité et d'humanité. Les collaborateurs bénéficient entre autres d'une véritable proximité avec le personnel de direction, ce qui n'est pas nécessairement le cas ailleurs. » 

Sa collègue Myriam Seront, Directrice des soins infirmiers de l'établissement, insiste pour sa part sur les moyens de satisfaire les attentes des nouveaux collaborateurs, notamment en termes d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée : « Si, par exemple, une infirmière souhaite travailler de nuit, nous analysons dans quel service elle pourrait s'intégrer, en fonction des disponibilités et de son expérience. »

Formation incontournable
La formation est bien entendu aussi un aspect important de la fonction d'infirmier. À l’entame de leur engagement, les nouveaux collaborateurs bénéficient de deux journées de formation. « Elles permettent de se familiariser avec nos valeurs, de présenter nos infrastructures et nos procédures, de découvrir nos outils informatiques, etc. », détaille l’infirmière ICAN.

Par la suite, il existe évidemment des obligations légales de mettre à jour ses compétences. « Toutefois, au-delà du nombre minimal obligatoire de jours de formation, à la CSPO, les infirmiers sont tenus de suivre une dizaine de modules de formation sur des ‘sujets métiers’ ou autres, notamment via un outil d'e-learning. Nous pouvons bien sûr aller encore au-delà si nous identifions qu'une formation apporte une véritable plus-value en termes de prise en charge des patients », précise Myriam Seront. À côté de ces « formations métiers », la CSPO propose également des « formations institutionnelles » développées par le service des Ressources humaines.

Gabriella Rodrigues Sousa Lobo souligne que les aspects liés à la formation ne se limitent d’ailleurs pas au personnel de l’établissement : « Nous avons des partenariats avec des écoles à Bruxelles et dans le Namurois. Nous accueillons aussi en permanence des étudiants qui viennent de partout en fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que des étudiants étrangers dans le cadre du programme Erasmus. »

Myriam Seront et Gabriella Rodrigues [square]

Myriam Seront (Directrice des soins infirmiers) et Gabriella Rodrigues Sousa Lobo (ICAN et Infirmière en Oncologie)