Les travailleurs belges ne sont pas prêts à abandonner leur voiture de société

Publié : lundi 15 janvier 2018 Par

Certains grinceront des dents face à cette constatation: seuls 5% des travailleurs sont prêts à abandonner totalement leur voiture de société en échange d’autres solutions de mobilité. C’est ce qui ressort d’un sondage mené par le secrétariat social SD Worx et rendu public vendredi, relaye Belga.

Selon l'enquête, 51,8% des travailleurs se disent ouverts à un budget mobilité. Mais cet intérêt est nettement plus important du côté des travailleurs qui n’ont pas de voiture de société: 56,9% d’entre eux y sont favorables. Par contre, du côté des détenteurs d’une voiture de société, seuls 26,7% se disent prêts à adhérer à cette mesure. 

En outre, seuls 5% des travailleurs sont prêts à abandonner totalement leur voiture de société en échange d’autres solutions de mobilité. 61% opteraient pour la même voiture de société et seulement 20% choisiraient un modèle plus petit afin d’obtenir un budget pour d’autres moyens de transports. Ils sont même 9% à envisager une voiture de société d’une gamme supérieure, et seraient prêts pour cela à renoncer à d’autres avantages.

Le système “cash for car”, qui permet d’échanger sa voiture de société contre un montant équivalent, n’a pas non plus vraiment la cote auprès des détenteurs d’une voiture de société, explique l’enquête. Seuls 16% d’entre eux manifestent un intérêt. La raison? 53% des personnes interrogées affirment qu'il n'est pas possible pour eux de se rendre au travail autrement qu'en voiture. 

Cette enquête a été menée par iVox, le bureau d'études de marché, pour le compte de SD Worx et vacature.com auprès de 2.000 travailleurs et 500 employeurs en Belgique.

>> À la recherche d'un emploi ? Cliquez ici pour découvrir nos offres !

Retour à la liste