Lettre de motivation: les do’s and don’ts

Publié : dimanche 10 septembre 2017

La lettre de motivation constitue souvent un casse-tête pour les chercheurs d’emploi. Alors que le CV est un exposé « objectif » et factuel de vos compétences et de votre parcours, la lettre de motivation vous définit sur le plan humain. Elle est destinée à  créer un lien particulier avec le recruteur et à  vous faire sortir du lot. Elle doit aussi convaincre par un argumentaire percutant et efficace. Elle doit vous vendre, sans vous vanter. En somme, sa qualité repose sur un équilibre complexe, souvent difficile à  cerner. Frédéric Wauters, expert carrière nous dit les choses à  faire et à  ne pas faire pour toucher votre lecteur.

Qu’est-ce qui doit absolument figurer dans une lettre de motivation ?

Ça dépend bien sûr du travail pour lequel vous postulez. Mais le sentiment qui doit transparaître le plus dans votre lettre est avant tout la motivation. La chose peut paraître évidente, mais elle ne l’est pas tant que ça. J’ai discuté avec de nombreux recruteurs, qui reprochent souvent aux candidats de ne pas s’investir suffisamment pour rédiger une lettre dynamique.

Comment peut-on alors évoquer le dynamisme et la motivation ?

Vous devez donner à  l’employeur le sentiment qu’il ne constitue pas un employeur parmi dix mille, même si c’est le cas. Vous devez montrer que la lettre de motivation que vous envoyez n’est pas un copié-collé d’autres lettres. Il faut s’intéresser à  l’entreprise pour laquelle vous postulez, au profil recherché par celle-ci, aux qualités particulières requises pour le poste. Vous devez trouver dans votre CV et dans votre histoire des éléments qui démontrent que vous possédez ces qualités.

> À lire aussi: lettre de motivation: montrez que vous partagez la culture de l'entreprise !

Quels écueils faut-il éviter ?

Il faut éviter tout ce qui montre précisément que vous ne vous investissez pas dans votre lettre de motivation, que vous ne faites pas l’effort pour trouver le vocabulaire le plus juste et le plus pertinent. Ainsi, vous devez éviter de dire que vous êtes « motivé ». Cet état d’esprit va de soi, il n’est pas une qualité exceptionnelle. Une formulation maladroite mais qui respire la vérité sera mieux perçue qu’une formulation plus esthétique mais galvaudée.

> À la recherche d'un emploi? Découvrez nos annonces !

Y a-t-il un vocabulaire spécifique, propre à  ce genre de courrier ?

En réalité, le vocabulaire le plus efficace est celui qui vous est habituel. Vous devez vous sentir à  l’aise dans votre lettre. Il faut éviter de se dire que, parce que c’est une lettre de motivation, parce que c’est un courrier officiel, il faut absolument écrire dans un français châtié. Vous devez rester dans votre zone de confort et préserver l’authenticité et le naturel.

Certains mots sont-ils toutefois plus probants que d’autres ?

En fonction du poste que vous postulez, certains mots auront en effet davantage d’importance. Dans la plupart des grosses entreprises aujourd’hui, les CVs et les lettres de motivation passent par des logiciels de scanning automatique. Ce screening retient des mots clés propres au profil recherché. Il est donc important de reprendre les critères de la fonction dans vos éléments de postulation (CV et lettre de motivation).

> À voir aussi: 6 accroches originales pour votre lettre de motivation.

Retour à la liste