L'importance de la pause en 5 points

Publié : jeudi 7 septembre 2017

Les scientifiques d’Harvard ont démontré que nous passions 47% de notre temps à rêvasser. Heureusement, ne penser à rien est salutaire pour votre cerveau ! Lorsque l’on bloque sur un dossier, il suffit parfois de s’extraire quelques heures de son environnement pour avoir les idées claires et repartir de plus belle.

Aménager régulièrement dans son emploi du temps des espaces de pause est donc très bénéfique. Pour sa santé et son bien-être bien sûr, mais aussi pour son efficacité. Explications.

1. Un cerveau reposé: plus de productivité

D’après Edwin Robertson, neurologue à la Harvard Medical School, notre cerveau a besoin de vingt minutes pour traiter et stocker des informations dans la mémoire. Mais si l'on fait plusieurs choses en même temps, ces performances diminuent. Ce surrégime entraîne en effet un manque de recul sur son travail.

Pour éviter cela, il faut offrir à son cerveau des moments de détente. Google l’a bien compris : l’entreprise offre une journée de libre par semaine aux employés qui veulent développer des projets à titre personnel. Quant aux policiers du Raid (brigade d'intervention en France), qui sont régulièrement confrontés à des situations stressantes, ils disposent automatiquement d’une demi-journée par semaine pour décompresser.

2. Trouver sa passion

Si votre patron ne met pas autant de temps à votre disposition, pas de panique ! Ces pauses salutaires peuvent très bien être simplement une promenade ou une méditation de 15 minutes. L’objectif est juste de se vider l’esprit pour retrouver énergie et enthousiasme. A chacun de trouver sa bulle d’oxygène : sport, lecture, peinture, musique, écriture… L’essentiel est de vraiment s'impliquer dans cette passion.

3. Instaurer un rituel régulier

Les travailleurs évoquent souvent le manque de temps comme principal obstacle au fait de s'aménager des pauses bénéfiques. Car pour que cette pause soit réellement ressourçante, il faudra la réitérer régulièrement, et faire en sorte qu'elle devienne un vrai rendez-vous avec vous-même. 

De l’organisation et de la discipline suffisent pour instaurer ce rituel. Forcez-vous à prendre une pause tous les jours, toutes les semaines ou même toutes les deux heures, pour un étirement et quelques exercices au travail. Cela deviendra ensuite plus naturel.

4. Se couper du monde

Puisque le but est de s’extraire de son environnement de travail, veillez à couper tous vos moyens de communication lors de votre pause. Pas de Smartphone ni d’ordinateur: isolez-vous complètement. Vous reviendrez plus reposé, plus efficace et avec plus de recul sur vos problèmes, auxquels vous trouverez ensuite plus facilement des solutions.

5. Pas de Facebook!

Une pause Facebook pour se ressourcer, une bonne idée ? D’après les scientifiques, pas du tout. Tout comme regarder la télévision, surfer sur internet est un loisir passif, qui procure du plaisir pendant une trentaine de minutes, mais provoque aussi de l’entropie psychique, c'est-à-dire un engourdissement mental. Pas idéal pour repartir gonflé à bloc !

>> Découvrez ici nos offres d'emploi !

Retour à la liste