Lunch Beat: passez votre pause de midi en boîte de nuit!

Pour se ressourcer à midi, il est primordial de prendre une vraie pause. Rue de la loi, ce jeudi 7 février, certains employés papotent dans les restaurant, d’autres font leur jogging… Et quelques-uns se pressent vers l’hôtel Thon: ils s'apprêtent à participer à un Lunch Beat.

Les temps de midi "Lunch Beat", nous vous en avions déjà parlé il y a quelques mois. Venu de Suède, le concept est simple: pour 10 euros, vous recevez un sandwich, une boisson, un DJ. Eau à volonté, alcool proscrit, et obligation de danser! L'évènement d'aujourd'hui suscite un énorme engouement médiatique et populaire : les préventes sont soldout et de nombreuses caméras sont présentes sur place.

"On veut que les gens dansent"

Peu à peu la piste se remplit, et des travailleurs de tous les âges commencent à se déhancher. L’ambiance monte vite. Filip Waegemans est l’un des organisateurs: "J'ai découvert  ça quelque part sur internet et j’ai adoré le concept. J’ai contacté un copain qui s’y connaissait déjà un peu en évènementiel pour m’aider à lancer les Lunch Beat en Belgique. On l'a d’abord fait à Anvers, et ça a cartonné directement, alors on a continué à Bruxelles."

N'importe qui peut lancer ses propres Lunch Beat : "C’est comme les afterworks, c’est un concept qui appartient à tout le monde. On a lancé l’initiative, mais on attend que le concept prenne de l’ampleur. On veut juste que les gens dansent" explique encore Filip Waegemans.

N'est-ce pas trop dur de faire danser des gens sans alcool pour les désinhiber? "Vous allez voir, on n’a pas besoin d’alcool pour s’amuser. Au début je n’y croyais pas, mais les gens se mettent vraiment à danser, c’est bizarre." L'objectif à long terme de Filip et ses associés est de "Faire danser Bruxelles!" dans des évènements de plus en plus importants. Le prochain Lunch Beat aura d'ailleurs lieu le 26 mars, à l’hôtel Thon centre-ville, et pourra accueillir 500 personne.

C'est déjà vendredi ?

L'heure tourne, et les travailleurs soucieux de ne pas arriver en retard quittent peu à peu l'hôtel Thon. A la sortie, les visages sont un peu en sueur et plutôt souriants. Apparemment, danser en pleine journée n’est pas si compliqué. De l’avis général, ce concept génial était ce qui manquait pour mettre un peu de punch dans son lunch.

"Danser avec ses collègues, j'avais peur que ça soit un peu bizzare" confie un jeune homme en costume-cravate. "Mais au final, j’ai trouvé ça très chouette."

"On a l’impression que c’est déjà vendredi !" renchérit une jeune femme en tailleur à l'accent espagnol. "Ca va etre dur de se remettre à travailler…"

Et si les caméras ont dérangés plusieurs danseurs, et que d’autres se plaignent un peu des sandwiches proposés, dans l’ensemble tous sont ravis de leur pause de midi.

A 13h30, la musique s’arrête. Quelques huées s’élèvent, rapidement suivies d’applaudissements. Le reste de la foule se disperse ensuite rapidement, histoire de regagner au plus vite son bureau.

Video: ambiance à la Lunch Beat Bruxelles

Retour à la liste