Maladie : ce qui va changer pour les travailleurs indépendants en 2018

Publié : jeudi 28 décembre 2017

Dès le 1er janvier, les indépendants bénéficieront d’une indemnité après deux semaines de maladie. Actuellement, lorsqu’un indépendant tombe malade et doit cesser son activité, il doit subvenir lui-même à ses besoins pendant un mois puisqu’il n’a droit aux indemnités de maladie payées par sa mutuelle qu’après ce délai, appelé aussi période de carence.

>> À lire : Quatre seuils supplémentaires de cotisations sociales pour les indépendants

Les ministres des Affaires sociales et des Indépendants, Maggie De Block et Denis Ducarme, ont décidé de réduire cette période de carence à 14 jours en raison du délai jugé trop long. Le travailleur indépendant pourra donc prétendre à des indemnités à partir du quinzième jour d’incapacité de travail dès ce 1er janvier.

La mesure profitera à 17.006 travailleurs indépendants: 14.172 d’entre eux, en incapacité de travail depuis plus d’un mois, pourront bénéficier plus rapidement de leurs indemnités et 2.834 indépendants ayant une durée d’incapacité de travail de 15 jours à 1 mois maximum, bénéficieront désormais aussi d’une indemnité.

Environ 9 millions d’euros seront consacrés en 2018 à cette mesure.

>> Vous êtes à la recherche d'un emploi ? Découvrez nos 1.500 offres !

Belga

Retour à la liste