Malgré la crise sanitaire, Smals a engagé 130 personnes depuis mars

Date de publication: 23 nov. 2020
Catégorie:

Entrée Smals2

Smals est une entreprise de services informatiques qui joue un rôle dans l’informatisation de la sécurité sociale et des soins de santé. Elle a continué son activité essentielle malgré la crise sanitaire.

Smals offre des services informatiques dans le domaine de la sécurité sociale et des soins de santé. Un secteur hautement sollicité avec la pandémie de covid-19 et le confinement mis en place. L’entreprise, considérée comme activité essentielle, a donc continué à travailler. Une période où les demandes sont devenues pressantes. Le gouvernement leur adressait différentes missions urgentes et évolutives en fonction des mesures prises par les autorités. Ainsi, il a fallu permettre l’attribution automatique de certains droits pour soulager les entreprises et les citoyens comme le droit passerelle. Ils ont également dû modifier des applications pour que tout le monde puisse bénéficier des indemnités et remboursements promis ou encore mettre en place des systèmes de tracing. Des projets informatiques qu’il a fallu mener à terme le plus rapidement possible.

Une centaine de postes encore vacants

Smals en a également profité pour continuer à recruter de nouveaux collaborateurs. Déjà 130 depuis mars, dont une majorité d’informaticiens. L’entreprise est en plein développement et engage en moyenne 150 à 180 personnes par an. Actuellement, il lui reste encore une centaine de postes vacants, essentiellement dans l’informatique : développeurs, analystes, ingénieurs systèmes et réseaux, chefs de projet, architectes IT ou encore spécialistes en sécurité. Vu la période, le processus de recrutement a été adapté de A à Z pour passer en mode virtuel. « On est vraiment heureux de s’être manifesté comme une société active malgré la période de covid-19 en continuant à chercher des gens, à faire des entretiens. On pensait que ça allait être complexe mais au final, pas mal de personnes ont pris la décision de nous rejoindre et de signer chez nous. » souligne Lydia Oomen, Recruitment Manager. Quand les entretiens en présentiel reprendront, l’option virtuelle, qui s’est avérée concluante, restera offerte aux candidats. Ce processus de recrutement leur permet en effet de ne pas devoir prendre congé ni de se déplacer, l’assurance d’une plus grande flexibilité dans l’organisation des rendez-vous.

L’entreprise a veillé à accueillir ces nouveaux collaborateurs de la meilleure façon qui soit malgré les conditions en organisant des réunions d’équipe par vidéoconférence et en optant pour des parrains et marraines. « On a cherché des solutions adéquates pour qu’il y ait quand même une intégration optimale de ces collaborateurs. C‘est important de leur faire sentir qu’ils sont membres d’une équipe. D’habitude, ça se fait naturellement en rencontrant les collègues au bureau mais ici ça doit être planifié et guidé par le digital sous différentes formes. » explique Lydia Oomen.

Lydia Oomen

Lydia Oomen, Recruitment Manager

Top Employer 2020

C’est la douzième fois que Smals est certifiée Top Employer. Pour la chargée du recrutement, les possibilités d’évolution, le suivi mais aussi le bon cadre de formation font la différence. La société dispose de sa propre eAcademy depuis deux ans. Son développement a encore été accéléré depuis mars notamment en ajoutant des workshops portant sur le stress et le burn-out. Sachant que le télétravail pouvait avoir un impact sur le bien-être psychologique de son personnel, Smals a voulu accorder de l’importance à la prévention. Ces sessions ont identifié les éléments déclencheurs mais aussi les signes de fatigue mentale auxquels prêter attention. Un module spécial a d’ailleurs été pensé pour les responsables. Ils ont reçu des conseils pour gérer leurs collaborateurs à distance et éviter qu’ils soient trop stressés.

>> Postulez chez Smals 

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi ici