Mesures supplémentaires pour les employeurs

Les avis que nous avons déjà  donnés, restent valables.
 
En extra, des précautions supplémentaires peuvent être prises sur base du "principe de précaution" :

- S'il y a un "cas de grippe" dans la famille d'un employé, l'employé reste à  la maison jusqu'au moment où l'on confirme qu'il s'agit bien de la grippe mexicaine jusqu'à  la fin de la période d'incubation. Le médecin traitant fait le suivi.
- Si un employé tombe malade, les inspecteurs de la santé prendront les mesures nécessaires pour retracer les contacts et les mesures préventives nécessaires (des agents antiviraux, oui ou non en combinaison avec un congé de maladie des personnes en contacts). Encore une fois, l'avis du commissariat influenza doit être suivi.
- Les programmes de nettoyage dans les entreprises doivent de préférence êtres mieux adaptés et renforcés sur les lieux communs (restaurants, cafétéria, salles de réunion, toilettes et poignées de porte).
- Chaque entreprise doit établir elle-même un plan de "business continuity" : si plusieurs de leurs employés tombent malades, il est nécessaire de fixer des tâches principales qui doivent absolument être effectuées, de préférence par un nombre minimum de personnes. (le télétravail peut être une alternative à  la santé des travailleurs). Vous trouvez ici un exemple d'un plan de continuité.
- Quant à  l'achat d'un stock de masques P2, l'avis reste nuancé. Pour le moment, ce n'est pas nécessaire ; si le nombre de cas augmente, cela pourrait être utile pour les employés avec des contacts étroits et indispensables avec des clients à  risque, en particulier ceux du secteur de la santé.

 

Oui ou non à  la vaccination?


Bien qu'il n'existe pas de vaccin contre la grippe Mexicaine, il n'est pas impossible que le vaccin contre la grippe de l'hiver prochain, offre une certaine protection croisée contre la grippe mexicaine. Il est donc plus opportun que jamais de se faire vacciner.
Écrit par Karolien Martens

Retour à la liste