Mettez de la couleur dans votre assiette et rechargez vos batteries !

Date de publication: 15 déc. 2023

Et si l’alimentation jouait un (grand) rôle dans nos coups de pompe de 10h, 14h et 18h ? (pour ne parler que de ceux-là…) Anne Everard, auteure et conférencière, nous en dit plus pour retrouver l’énergie en un coup de fourchette !

mettez de la couleur dans votre assiette
Pour Anne Everard, après une bonne nuit de sommeil, nous nous réveillons tous avec un certain « réservoir d’énergie », qu’elle compare à des petites cuillères. « Si l’on part du principe que l’on se réveille avec 50 petites cuillères, on va ensuite en dépenser tout au long de la journée. Par exemple 2 petites cuillères pour se préparer le matin, 3 pour affronter le trafic, 4 en réunion… L’important est de ne jamais épuiser plus de petites cuillères que nous n’en avons ». Or, pour bien gérer notre énergie, l’alimentation joue un rôle de levier.  « Il s’agit de choisir le bon carburant pour pouvoir mieux avancer. En effet,  tout ce que l’on mange impacte notre corps ».

Un bon équilibre acido-basique
Le premier élément à prendre en considération est l’équilibre acido-basique. « Le matin, lorsqu’on se lève, notre acidité est de 7,4. Ensuite, tout ce que l’on va manger va rendre notre corps plus acide (ou basique, mais c’est plus rare !) En effet, la plupart des aliments sont acidifiants et dérégulent notre équilibre. » Pour cette raison, il est important de multiplier les fruits et légumes - qui sont basiques - dans notre alimentation. L’idéal étant d’en consommer à chaque repas et d’avoir toujours du potage dans son frigo. Ou encore d’ajouter des fruits à son yaourt le matin… « Par contre, je déconseille de manger ce que l’on n’aime pas, car on risque alors rapidement de se décourager. »

Évitez le sucre avant 16h
Les coups de pompe sont aussi liés au sucre. « En général, la fatigue survient 2h après avoir absorbé du sucré, car cela correspond à un pic d’insuline. Pour ne pas tomber en hypoglycémie, on va alors avoir envie de remanger du sucré, et tomber dans un cercle vicieux. On a aussi une poussée d’adrénaline en parallèle, qui épuise. Pour éviter cela, je conseille de ne pas manger de sucré avant 16h et ne jamais manger de sucre seul. Vous prenez une barre chocolatée ? Ajoutez-y des fruits secs ou une banane afin de diluer le pic de glycémie. » Enfin, Anne Everad recommande de boire 1 litre à 1,5 litre d’eau pure par jour (2 litre et plus en été). « Si l’on boit du thé ou du café, le message apporté au corps sera différent. Par ailleurs, il faut savoir que lorsqu’on ressent de la soif, on déjà perdu 40% de sa concentration. Pour cette raison, je conseille d’avoir toujours une gourde avec soi. »