Mobilité : se rendre à vélo au travail est aussi un avantage financier

Date de publication: 12 oct. 2020
Avec la crise sanitaire, le vélo est devenu le moyen de transport de plus en plus privilégié : 29% des employés l'utilisent davantage pour se déplacer. C'est ce qu'il ressort du baromètre de mobilité développé par Jobat et Ipsos. En plus d'être sain et écologique, le vélo est un atout financier.
 
Vélo
 
De plus en plus d'employeurs sont en faveur d'une mobilité plus verte et proposent notamment une allocation de vélo aux employés se rendant au travail à vélo. D'autres offrent un vélo de leasing compris de le package salarial.
 

1) L'allocation vélo

L'allocation vélo est un coup de pouce financier octroyé par l'employeur aux travailleurs cyclistes. L'employeur est responsable de cet octroi et n'est en aucun cas "obligé" sauf si l'allocation vélo est prévue dans une convention sectorielle ou d'entreprise ou encore dans le règlement de travail.

Devez-vous payer des taxes lorsque vous bénéficiez de cet avantage extra-légal? L'allocation vélo est exonérée d'impôt sur le revenu jusqu'à 0,24€ par kilomètre parcouru pour l'année d'imposition 2020. Bien que le nombre de kilomètres remboursés doive correspondre à la distance parcourue en vélo.

De plus, aucune cotisation de sécurité sociale ne doit être payée sur l'allocation vélo, tant qu'elle s'élève à un maximum de 0,24 €/km (montant pour 2020).

2) Le vélo de leasing

Ce vélo fait de plus en plus son apparition dans le package salarial. La raison? Il est davantage considéré comme un moyen de transport écologique par les employeurs. Et puis, il est fort demandé du côté des salariés. Le vélo électrique est davantage sollicité pour les longues distances au détriment de la voiture.

Et d'un point de vue fiscal? Le vélo de leasing est semblable à une voiture de leasing, considérée comme fiscalement avantageuse. "En revanche, depuis 2017, aucun avantage en nature n'est facturé pour un vélo de leasing alors que c’est encore le cas avec les voitures de leasing ou d'autres avantages sociaux tels qu’un smartphone ou une tablette", explique Klaas Olbrechts, Product Owner Total Reward & Mobility chez Attentia, à Jobat.

Le leasing vélo n'est pas non plus soumis aux cotisations de sécurité sociale et est exonéré d'impôt si le salarié utilise ce vélo pour se rendre au travail. De plus, dans ce cas, l'employeur peut verser une allocation vélo d'un maximum de 0,24 euro/km. Cela rend cette alternative extrêmement intéressante.

>> A lire aussi : Allez travailler à vélo, c'est tendance !

>> Consultez toutes nos offres d'emploi