Mon collègue sent mauvais. Comment le lui dire ?

Publié :

Jour après jour, vous partagez votre espace de travail avec vos collègues. Que faire si vous trouvez que l’un d’eux répand une odeur fort peu agréable? Lui en parlez-vous? Et comment vous y prendre? ISW Limits donne quelques conseils.

Lui dire ou pas ?

Avant tout, vous devez vous demander si c’est vraiment un problème ou pas. Est-ce vraiment dérangeant ? À quelle fréquence survient le problème ? Il est par exemple normal que votre collègue ait une odeur moins fraîche à  la fin d’une très chaude journée d’été.

Si l’odeur corporelle de votre collègue vous pose un réel problème, mieux vaut y remédier. Si vous ne dites rien au collègue concerné, vous aurez peut-être tendance à  vous plaindre auprès d’autres collègues ou de faire des plaisanteries sur le sujet. Ces blagues se transformeraient rapidement en ragots et finiraient par provoquer l’exclusion de la personne, ce qui n’est absolument pas correct pour votre collègue ni productif pour l’atmosphère au boulot.  

Et posez-vous la question suivante : n’aimeriez-vous pas être prévenu si vos collègues pensaient que vous sentez mauvais ? Vous auriez alors l’occasion d’y remédier. Ce sera probablement la réaction qu’aura votre collègue. Aborder le problème avec lui provoquera peut-être de la gêne, et éventuellement de la colère, dans un premier temps, mais par la suite, il y a de fortes chances que vos relations avec ce collègue s’en voient fortement améliorées.

Aborder moi-même le sujet ?

Puisque votre supérieur est responsable du bien-être de son équipe, il ou elle est la personne la plus désignée pour faire passer un tel message. Parlez donc du problème à  votre chef, dites-lui clairement que vous pensez qu’il est le mieux placé pour en discuter avec le collègue concerné et présentez également les conséquences que vous voyez pour la personne et pour l’équipe si le problème n’est pas résolu.               

Dans certains cas, vous pouvez envisager de transmettre vous-même le message. Il est alors important de savoir si le problème d’odeur ne s’est pas répandu dans tout le département. Vous devez également être sur d’avoir une bonne relation avec votre collègue. Si ce n’est pas le cas, laissez la tâche à  votre supérieur.  

Comment le dire ?

  • Employez un ton sympathique et abordez le problème du point de vue du « je ». Exprimez votre sentiment sur le sujet et expliquez en quoi c’est un problème. Démarrez par exemple la conversation par « Je voulais te parler de quelque chose qui m’ennuie et qui est plutôt délicat. J’ai un problème avec… »
  • « Attaquez » l’odeur, pas la personne. Dans 95 % des cas, c’est un problème qui peut être réglé très facilement : laver les vêtements plus régulièrement, utiliser un déodorant (plus fort), changer plus souvent de chemise, prendre une douche après le trajet à  vélo pour venir au travail…
  • Traitez la personne comme vous aimeriez être traité dans pareille situation.
  • Transmettez votre message en privé, dans un local à  part et de préférence à  la fin de la journée, de façon à  créer un environnement protégé pour avoir cette discussion.
  • Fixez des solutions concrètes. Dans certains cas, il peut s’agir d’un problème de santé. La personne peut alors difficilement remédier au problème. Il vaut alors mieux examiner quelles sont les alternatives possibles, comme par exemple la possibilité de prendre une douche au bureau sur le temps de midi.
 
Kevin Decock, ISW Limits

Retour à la liste