« Nethys a engagé 329 collaborateurs depuis le début 2016 »

Stéphane Moreau est le CEO du groupe Nethys, qui emploie désormais plus de 2.600 personnes. Interview centrée sur les besoins en recrutement dans le cadre du salon Talentum.

Stéphane Moreau, vous participez une fois de plus au salon Talentum à Liège, pourquoi ?

C’est la quatrième année que nous sommes présents à Liège, parce que tout simplement, en tant qu’employeur nous sommes toujours à la recherche de candidats ; nous avons une cinquantaine de postes à pourvoir. Et nous avons cette année une raison supplémentaire d’y associer notre marque Nethys : l’endroit choisi, le Country Hall de Liège, est un bâtiment dont le toit est couvert de panneaux photovoltaïques installés par Nethys Energy, une société filiale du groupe Nethys.  Dans les activités du groupe, l’économie d’énergie et le contrôle énergétique sont des secteurs intéressants, dans lesquels nous recherchons d’ailleurs aussi des profils.

Que représente Nethys aujourd’hui ?

Nethys est une entreprise wallonne qui occupe 2604 collaborateurs. Ces huit dernières années ont été caractérisées par une croissance très importante et une large diversification de nos secteurs d’activités. Nethys est active dans des domaines technologiques tels que la distribution d’énergie, les télécommunications, les médias et la production d’énergie renouvelable au travers de marques comme Resa, VOO, Be TV, L’Avenir, Nethys Energy ou Elicio. Depuis le début de l’année 2016, le groupe Nethys a engagé 329 collaborateurs, intérimaires compris.

Qu’attendez-vous de cet événement ?

Nous sommes un gros employeur, dont la pyramide des âges est assez équilibrée. On enregistre des départs de collaborateurs chaque année, ce qui implique que nous avons un potentiel quasi permanent de recrutement. C’est important pour les visiteurs qui vont venir des quatre coins de la Province et de bien plus loin de pouvoir déposer leur candidature, ou de rencontrer des personnes ressources et, en quelques heures, d’entrer en contact avec plusieurs employeurs, concentrés en un même lieu. Personnellement j’insiste auprès de mes collaborateurs et directeurs de départements pour qu’ils soient présents à cet événement, car j’estime que c’est une occasion unique de rencontrer des profils différents, et de grandes qualités.

Quels profils recherchez-vous ?

Nous recherchons des collaborateurs aux profils très variés. Nous avons besoin d’ouvriers, de techniciens, qui sont sur le terrain, capables d’intervenir  sur les réseaux d’énergie et de télécom, par exemple, mais pas seulement. Nous recherchons aussi des personnes avec des diplômes universitaires pointus. Nos activités sont d’abord et avant tout orientées vers la satisfaction du client, pour offrir un service de qualité, donc il faut du personnel compétent. Nous recherchons des gens dynamiques, curieux, analytiques, qui ont de bonnes qualités relationnelles.

Combien de personnes allez-vous recruter ?

Il y a une cinquantaine d’emplois à pourvoir : des techniciens /nes, des ingénieurs, des opérateurs/trices, des commerciaux, des spécialistes en informatiques …Mais Talentum c’est aussi l’occasion de compléter notre réserve de recrutement, avec les CV des visiteurs.

Et, au sein de Nethys, quel est le secteur d’activités le plus porteur ? Où engage-t-on le plus ?

Même si le groupe est implanté à Bruxelles et en Wallonie, cette année encore, je pense que c’est à Liège que l’on recherche le plus de collaborateurs.

Un secteur d’activités qui recrute est celui du gestionnaire de réseau de gaz et d’électricité Resa, chargé du maintien, de la gestion et de l’extension des réseaux de gaz et d’électricité en Province de Liège.  Resa recherche une vingtaine de profils, des engagements liés entre autre à la transformation des systèmes d’informations. Il faut savoir que le nombre de clients Resa  va augmenter dans quelques mois d’environ 25 % suite à l’absorption du réseau électrique du centre-ville de Liège.

Aujourd’hui, au sein du groupe, ce secteur emploie près de 720 collaborateurs. C’est également un secteur d’avenir technologique, à la recherche de profils spécialisés dans le développement du réseau électrique SMART de demain, notamment au travers de la chaire universitaire que Nethys a entamé avec l’Université de Liège sur les SMART GRID (1).  

En effet, nous savons que la transition énergétique va progressivement transformer le rôle du gestionnaire de réseau. Il devra, à la fois, continuer à gérer ses infrastructures existantes, mais également participer à la gestion active des flux d’énergie transitant sur son réseau, afin d’offrir des solutions innovantes et performantes aux consommateurs qui deviennent de plus en plus des ‘consomm-Acteurs’.

Enfin, le secteur des télécommunications reste toujours très porteur. La concurrence y est forte, il faut rester compétitif. C’est pourquoi VOO est toujours à la recherche de compétences aigües en technologie de pointe. Aujourd’hui ce secteur emploie 1200 personnes au sein du groupe.

VOO engage donc des profils très spécifiques, comme  la fonction de superviseur de réseau par exemple, qui doit être capable d’aborder une situation complexe dans son ensemble, si un incident survient sur le câble : nombre de clients impactés, environnement géographique, etc.

Engagez-vous également dans le call center ?

Travailler dans un call center demande des compétences très variées, une grande faculté d’adaptation, il faut maîtriser l’informatique, avoir une bonne élocution et une bonne orthographe, puisque l’opérateur doit non seulement encoder des informations propres aux demandes du client, mais aussi répondre aux multiples courriers et appels téléphoniques, écouter, expliquer …. Il faut aussi un grand sens commercial, bien connaître les produits et leurs qualités.

D’ici la fin de l’année, le call center liégeois (situé à Herstal et à Seraing) devrait recruter près de 25 collaborateurs/trices, principalement des opérateurs des services techniques,  administratifs et de facturation. Nous insistons sur une bonne formation de nos agents surtout pour le call center, car il faut répondre au mieux aux clients.

Quels sont vos projets ?

Nous en avons beaucoup, mais je dirais en synthèse, de continuer le développement du groupe Nethys dans ses métiers actuels, mais aussi d’établir des ponts entre nos activités : pour ne citer qu’un seul exemple, les compteurs électriques  dit « intelligents » vont pouvoir utiliser le réseau télécom de VOO pour envoyer les données de consommation de façon régulière et précise, ce qui nous permet à la fois de mieux gérer le réseau mais aussi de donner des conseils aux clients sur leurs consommation énergétique.

Signature :

Références

(1)NDLR : Le smart grid , nom donné à un réseau de distribution d’électricité dit « intelligent » qui utilise des technonologies informatiques d’optimisation de la production, de la distribution, de la consommation, et éventuellement du stockage d’énergie, pour rendre plus efficient l’ensemble des mailles du réseau électrique, du producteur au consommateur final, afin d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble.

Publié :

Retour à la liste