Nette amélioration du marché de l'emploi à Bruxelles

Publié : mercredi 6 janvier 2016 Par

Les directeurs des Office régionaux de l'emploi retrouvent le sourire. Quelques jours après Marie-Kristine Vanbockestal, l'administratrice générale du Forem qui se réjouissait dans Références du 17ème mois consécutif de baisse du nombre de demandeurs d'emploi en Wallonie, c'est au tour de Grégor Chapelle, directeur d'Actiris, de confirmer un 14ème mois consécutif de baisse à Bruxelles.

La traduction en chiffres est la suivante : 6,7 % de demandeurs d'emploi en moins en décembre 2015 par rapport à la même période en 2014, soit une baisse de 7.199 personnes. La tendance est encore plus positive si l'on se focalise sur les jeunes : 11.605 demandeurs d'emploi en décembre dernier, soit 9,7 % de moins que l'année passée, ce niveau étant le plus bas enregistré depuis 1991.

A l'évidence, les exclusions ont joué un rôle mais, à l'instar de la Wallonie, elles ne suffisent pas expliquer l'amélioration des chiffres. Celle-ci tendrait, d'une part, à l'amélioration de la conjoncture économique mais aussi, d'autre part, aux mesures prises afin de renforcer l'efficacité des mesures d'accompagnement et de remise à l'emploi. Parmi celles-ci, à Bruxelles, figure le mécanisme « Select Actiris » par le biais duquel les employeurs peuvent bénéficier d'une sélection plus fine des demandeurs d'emploi qui sont susceptibles de les intéresser. 

Ceci étant, tout n'est pas devenu rose pour autant en région bruxelloise. Le taux de chômage s'y élève encore à 18,3 %, correspondant à un peu plus de 100.000 demandeurs d'emploi inoccupés. « Le taux de chômage des jeunes atteint toujours 26,8 %. C'est moins qu'en 2014 et en 2013, mais cela reste trop élevé », concède Grégor Chapelle.

Retour à la liste