Nos bons plans pour financer votre formation

Date de publication: 22 août 2023

Septembre approche… Les envies de changement professionnel peut-être aussi. Et si c’était le moment de se former pour changer d’orientation ou simplement renforcer ses compétences ? En Belgique, de nombreuses solutions de financement, public ou privé, existent pour les employés. 
Formation
Déjà entendu parler du « congé-éducation payé » (« ou opleidingsverlof ») ? Tout employé a droit à des congés payés supplémentaires (jusqu'à 22 jours) pour suivre une formation. Les conditions d'éligibilité sont les suivantes : être salarié à temps plein ou à temps partiel (avec des « cas particuliers ») d'une entreprise privée basée en Belgique. Le programme ne doit pas forcément être lié à la profession actuellement pratiquée et aucune condition d’âge ou de nationalité n’est appliquée. « Cette option est très utilisée par nos candidats car elle leur permet de garder leur emploi (et donc leur salaire) pendant la formation. Certains utilisent les congés payés pour faire la formation à temps plein, d’autres la font à temps partiel à côté de leurs journées de travail.» explique Pascaline Dierckx, City Manager Le Wagon Bruxelles. « Le "congé-éducation payé" a été une solution super intéressante tant pour moi que pour mon employeur. Personnellement, ça m'a permis de continuer à percevoir un salaire tout en me formant en développement web. Pour mon employeur, c'est une occasion de bénéficier de collaborateurs mieux qualifiés et alignés avec les besoins techniques de l'entreprise. À la fin de ma formation, je pourrais envisager de changer de poste et devenir développeur au sein de Eezee-it, mon employeur actuel. Cette opportunité ouvre de nouvelles perspectives pour mon avenir professionnel », se réjouit Benoit Dassy, étudiant. Un financement via l'asbl CEFORA est également possible pour les entreprises de la commission paritaire 200. Les subsides pour les formations externes suivies par les employés de ces entreprises peuvent aller jusqu’à 3.200 euros par employé.

>  A lire aussi : La formation, un premier pas vers la reconversion ?

Où, quand, comment, combien ?
La Région bruxelloise propose une « prime formation » pour les employés des entreprises dont le siège est situé en Région de Bruxelles-Capitale (micro, petites ou moyennes) qui sont actives dans les secteurs suivants : informatique et communication, construction agriculture, industries manufacturières, commerce de gros et de détail, transports, activités spécialisées et administratives, entre autres. La prime couvre une partie des frais de formation (40 à 70% des frais) et doit être demandée au moins un mois avant le début de la formation. La Région flamande propose le porte-monnaie électronique pour les PME : KMO-Portefeuille ». Il s’agit d’une mesure par laquelle les entreprises reçoivent une aide financière qui correspond à 20 ou 30% de l'achat de services qui améliorent la qualité de l’entreprise. Ces services comprennent des formations, entre autres. Toutes les PME et les personnes exerçant une profession libérale peuvent en bénéficier. Le montant varie en fonction de la taille de l’entreprise mais tourne autour de 7.500 euros. Bien sûr, vous pouvez aussi investir personnellement dans votre avenir en faisant un prêt classique auprès d’une banque, ou en choisissant de payer en mensualités.