Nouveau job : faut-il mentir pour avoir un salaire plus élevé ?

Mentir sur votre salaire précédent pour obtenir un salaire plus élevé. Bonne au mauvaise idée ? Voici ce que disent les experts.

salaire tabou

Si vous souhaitez quitter votre poste actuel pour un autre plus attractif, la question du salaire sera tôt ou tard abordée. Afin de déterminer votre nouveau salaire ou de pouvoir faire une bonne proposition, un employeur est susceptible de vous demander ce que vous gagnez actuellement à votre poste.

Bien souvent, cette question est délicate et peut vous mettre mal à l'aise. Sans doute, vous ne savez pas quoi répondre… Votre salaire actuel est-il trop bas et vous ne voulez pas manquer une belle promotion avec une réponse trop honnête ? Ou mentir pour prétendre à une somme plus élevée ? Que faire ?

« Il n'y a pas d'interdiction explicite pour un nouvel employeur de demander au candidat combien il gagne, ni de demander une fiche de paie », explique Geert Vermeir, expert juridique chez SD Worx. « D'autre part, il n'y a pas non plus d'obligation pour le candidat de répondre à cette question ou de montrer effectivement une fiche de paie. Une convention collective de travail du Conseil national du travail oblige les candidats à coopérer à la procédure de sélection et à fournir les détails nécessaires sur leur parcours professionnel et éducatif. Mais il s'agit d'une obligation générale, et votre salaire actuel n'est pas pertinent à proprement parler. »

L’expert poursuit : « En principe, votre nouvel employeur ne peut donc pas vérifier quel est votre salaire actuel. Mais bien sûr, le fait de ne pas répondre constituera parfois un obstacle à l'embauche du candidat par le nouvel employeur. Cela vous semble-t-il une bonne idée de mentir sur votre salaire plutôt que de vous taire ? Prédire un salaire plus élevé n'est certainement pas sans danger. Si vous donnez votre ancien patron comme référence, il est possible qu'il communique votre salaire réel à votre nouvel employeur si ce dernier le demande. En outre, la plupart des recruteurs connaissent parfaitement les barèmes salariaux en vigueur ou, grâce à leur réseau, peuvent même être informés de la politique salariale spécifique de votre employeur actuel. On peut facilement tomber dans le panneau lorsque l'on prétend gagner beaucoup plus que cela. »

Se tourner vers l'avenir

Globalement, il est donc recommandé par les spécialistes d'entamer un nouveau tournant dans votre carrière en faisant table rase du passé. « Si le mensonge s'avère vrai, il entachera votre crédibilité et votre confiance auprès de votre employeur et pourrait avoir un impact sur votre future carrière. L'intégrité reste une valeur appréciée et contribue à la réussite personnelle », déclare Virginie Verschooris, experte Reward chez SD Worx.

Comment arriver à un terrain d’entente ? Il faut regarder au-delà du salaire net et se focaliser sur le package salarial dans son ensemble, y compris les éléments financiers et non financiers qui peuvent être perçus par l’employé comme des avantages ou non. La flexibilité devient de plus en plus importante.

En effet, les employeurs qui autorisent le télétravail, qui veillent à un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, qui rendent la formation possible, etc., sont extrêmement précieux pour les employés.

>> À lire aussi : 4 astuces pour négocier son salaire

>> Consultez toutes nos offres d'emploi

Retour à la liste