Nouveau record du nombre de jobistes en 2016

Publié : Par

Le nombre d’étudiants qui ont travaillé au moins un jour l’an dernier a dépassé pour la toute première fois le cap du demi-million. Ils étaient 502.297 jobistes, soit une hausse de 5% par rapport à 2015. Les employeurs ont versé un total de 885 millions d’euros en rémunération aux jobistes, soit une augmentation de 8,5% par rapport à l’année précédente. C’est ce que révèlent les chiffres de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) communiqués lundi et relayés par nos confrères du Vif.

Le nombre d’employeurs ayant fait appel à des jobistes a augmenté lui aussi : ils étaient 56.607 en 2016 (+ 4,9% par rapport à 2015).

> Voir aussi : Nombre record d’emplois vacants en Flandre

Le nombre de journées déclarées dans le cadre du travail des étudiants a suivi la même évolution. Plus de 11,7 millions de journées ont été signalées en 2016 (+6,5% par rapport à 2015). À noter que les journées de travail déclarées l’an dernier ne correspondent pas systématiquement à un jour de travail complet, puisque des prestations de quelques heures étaient également considérées comme journées entières de boulot.

En 2016, l’étudiant jobiste a travaillé en moyenne 23,4 jours, auprès d’un ou deux employeurs et a gagné 1.762 euros. Ce montant est un montant brut sur lequel des cotisations sociales sont dues à raison de 2,71% mais n’est pas soumis à l’impôt si ce sont les seuls revenus de l’étudiant.

> La liste des emplois en pénurie 

À partir du 1er janvier 2017, le temps au cours duquel les étudiants peuvent travailler contre des cotisations sociales réduites est passé de 50 jours à 475 heures annuelles.  

> Envie de changer d'emploi, découvrez plus de 1.300 jobs à pourvoir ! 

Retour à la liste