Oui à la nouvelle génération d’emplois

Publié : lundi 9 octobre 2017

Allons-nous travailler autrement ? Comment répondre aux nouvelles aspirations des travailleurs pour plus d’autonomie et de liberté ? Quelles formes de flexibilité s’offrent aux entreprises ? ManpowerGroup a mené l’enquête à l’échelle mondiale.  

 

ManpowerGroup a analysé ces tendances et interrogé plus de 9.500 travailleurs dans 12 pays. Il en ressort que les « emplois nouvelle génération » ne sont plus un tabou pour les travailleurs aujourd’hui. « Bien au contraire, ces nouvelles manières d’exercer son activité professionnelle sont devenues une option valable pour 87 % d’entre eux » , affirme le spécialiste RH.

« Aujourd’hui, à l’ère de l’économie numérique, les entreprises ont modifié leurs modes de production et de gestion sous la poussée des besoins des consommateurs, de la globalisation et des innovations technologiques. Les ressources humaines ont suivi cette tendance et on observe une multiplication des contrats de travail et des manières d’exercer son activité professionnelle » , analyse-t-on chez Manpower.

Il n’y a jamais eu autant d’indépendants

Ces emplois prennent les formes les plus diverses : intérim, contrats à durée déterminée, temps partiels, indépendants, free-lances, slashers (multisalariat ou multi-activités), plaform-workers (via des applications comme Uber ou Deliveroo). Rien qu’en Belgique, le nombre d’intérimaires s’est accru de 16 % au cours des cinq dernières années pour atteindre 652.000 travailleurs en 2016. Notre pays n’a jamais connu autant de travailleurs indépendants : 1.057.393 fin 2016, un chiffre qui a gonflé de 2.000 unités par mois. Parallèlement aux entreprises, les travailleurs sont aussi demandeurs de changement. Ils veulent bâtir une carrière qui corresponde à leurs priorités individuelles. « Le modèle one-size-fits-all (la même chose pour tout le monde) a cédé la place au one-size-fits-one (une carrière à la carte). »

Globalement, 87 % des 9.500 travailleurs interrogés se déclarent prêts à exercer leur prochain emploi sous un autre type de contrat de travail. Ces nouvelles formes de travail sont plus populaires dans les pays où l’on recense une plus grande proportion de Millennials (18-24 ans) et où la législation sur le marché du travail est moins rigide, comme l’Inde, les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. Sans surprise, les pays plus réglementés comme la France ou l’Allemagne se montrent moins ouverts.

En Belgique ? « La Belgique ne faisait pas partie des pays sondés , explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. Chez nous, le contrat à durée indéterminée reste la référence sur le marché de travail. Travailler sous ce statut reste l’objectif d’une très grande majorité des demandeurs d’emploi en raison de la stabilité et des avantages qu’il procure. Cependant, face à lui, les nouvelles formes d’emploi ne sont plus un tabou. On constate que l’employabilité, plus que le statut ou le contrat spécifique, devient la priorité dans la gestion de carrières toujours moins linéaires. »

Au cœur de ce mouvement, on assiste partout dans le monde à une floraison de nouvelles plateformes – Uber, Deliveroo, Lyft, Upwork et bien d’autres – qui transforment en profondeur la façon dont les gens travaillent. Selon ManpowerGroup, le développement des nouvelles formes de travail constitue un momentum à ne pas manquer. « Il est illusoire de penser pouvoir arrêter ou freiner ce mouvement , assure-t-il. Le défi consiste à réconcilier la flexibilité des nouveaux modèles de travail avec la sécurité et la protection du travail traditionnel. C’est une responsabilité de tous les acteurs sur le marché du travail : entreprises, travailleurs et politiques. » Selon ManpowerGroup, « dans un marché marqué par une difficulté croissante de trouver des candidats qualifiés alors que le spectre du vieillissement pèsera toujours plus dans les années à venir, la multiplication des contrats de travail devrait pouvoir contribuer à renforcer le taux d’activité et le taux d’emploi sur les marchés du travail ».

Découvrez ici plus de 1.400 offres d'emploi !

 

Retour à la liste