Pâques : les Belges se sont octroyés deux fois plus de jours de congé qu'en 2020

Date de publication: 17 mai 2022

En avril, les employés ont pris en moyenne 1,1 jour de congé, soit environ deux fois plus qu'en avril 2020 (0,6), d’après les chiffres révélés par Securex.

congé

En Belgique, toute personne travaillant à temps plein a droit à 20 jours de congés légaux. Securex a dès lors analysé dans quelle mesure les employés belges ont pris leurs congés au cours des quatre premiers mois de l'année. On constate ainsi qu'au cours du mois d'avril, période englobant les vacances de Pâques, les employés ont pris en moyenne 1,1 jour de congé, alors qu'en avril 2020, ce chiffre n'était que de 0,6 jour.

Parmi les employés ayant déjà pris des vacances cette année, ceux-ci ont pris une journée complète de congé en plus par rapport à la même période de l’année passée. En effet, alors que les employés n'avaient pris en moyenne que 3,6 jours de congé à la fin du mois d’avril en 2021, ils en prennent désormais 4,5. Ce qui, par ailleurs, représente également plus que les 3,9 jours de vacances pris durant la même période en 2020.

Plus question de repousser ses congés

Alors que les employés belges prenaient l’habitude de repousser leurs congés ces deux dernières années, 24,7% d’entre eux ont déjà pris plus d'un quart de leur congés légaux cette année, mois d’avril inclus. Cela représente un tiers d’employés de plus qu'en 2020 (18,6%), et trois quarts de plus que l'année dernière (14,3%).

Cette année également, 4 employés sur 10 (43,5%) ont décidé de ne prendre aucun jour de congé ce quadrimestre. L'année dernière, c'était le cas pour plus de la moitié d’entre eux (52,4%). Globalement, ces chiffres sont similaires à ceux de 2019, autrement dit avant la crise liée au coronavirus. Le premier quadrimestre 2022 n’a tout de même pas connu une reprise massive de congé en réponse aux deux dernières années particulières.

Heidi Verlinden, Research Project Manager chez Securex, explique : « Pour la première fois depuis 2019, les vacances de Pâques sont redevenues une période de vacances dite ‘normale’. Même si les employés ont pris un peu plus de vacances, il n'y a pas eu de départs massifs après deux ans de coronavirus. En raison de la vague omicron, une certaine prudence demeure et l'incertitude géopolitique ainsi que les prix élevés du carburant peuvent également jouer un rôle. D'autre part, il n'existe presque plus de restrictions pour ceux qui souhaitent voyager, il n'y a plus d'obligation de télétravail et il y a beaucoup moins de chômage temporaire. Par conséquent, le besoin de vacances se fait de nouveau sentir et nous pensons que cette tendance va se poursuivre dans les mois à venir. »

>> À lire aussi : Puis-je reporter ou ne pas prendre mes jours de congé ?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi