"Patron, je suis enceinte... "

Comment annoncer à  votre patron que vous attendez un heureux évenement ? References.be vous donne quelques conseils pour faire passer la pilule ! 1 femme enceinte sur 5 souffre de discrimination au travail, si l'on en croit une enquête récente de l'Université d'Hasselt.

Quelle est donc la meilleure façon de faire part de votre grossesse à  votre patron ?

 

1. L'annoncer soi-même

Il existe une règle d'or : c'est vous, et personne d'autre, qui devez l'annoncer à  votre patron. Par crainte de leur boss, de nombreuses personnes évitent la confrontation directe. Elles annoncent donc d'abord la nouvelle à  des collègues ou envoient un mail à  l'ensemble du service. Parlez-lui directement, même si l'idée vous rebute. Votre patron verra ainsi que vous reconnaissez sa position et que vous êtes ouverte et loyale.

 

2. Choisissez le bon moment


Lorsque vous êtes décidée à  lui en parler, mieux vaut choisir le bon moment. De préférence pas juste avant une réunion à  laquelle il est déjà  en retard. Vous pouvez aussi lui dire que vous souhaitez lui parler et lui demander quand il pourrait vous consacrer quelques minutes.

 

3. Face à  face

Il est généralement préférable de ne pas annoncer la bonne nouvelle à  votre patron en public. Pour obtenir la réaction escomptée, privilégiez l'entretien privé.

 

4. Un message direct


Annoncez directement la couleur. Ne tournez pas autour du pot, car vous ne feriez que rendre les choses plus difficiles et vous auriez plus de mal à  faire passer le vrai message. Laissez-lui aussi le temps de réagir à  la nouvelle. Ne vous mettez pas immédiatement à  vous excuser ou à  proposer des solutions pour combler votre absence.

 

5. Pas de sentiment de culpabilité


Exploitez votre éventuel sentiment de culpabilité de manière constructive. Culpabiliser ne sert à  rien. Attendre un enfant est non seulement un droit, mais c'est aussi l'un des plus beaux moments de votre vie.

Envisagez avec votre patron des solutions en vue des désagréments éventuels liés à  votre absence. Mais veillez à  fixer vos limites. Ne vous mettez pas à  faire un maximum d'heures supplémentaires les semaines qui précèdent votre congé de maternité. Vous montrer constructive est la meilleure façon d'amener votre patron à  en faire autant.


Texte : Mies Cosemans - Source : ISW Limits

 

Retour à la liste