Peut-on reporter des jours de congé à l’année suivante ?

Publié : jeudi 15 décembre 2016 Par

43% des employeurs autorisent le report des jours de congé extralégaux d'une année à l'autre. C’est ce que révèle une enquête réalisée par le secrétariat social Attentia auprès des moyennes et grandes entreprises sur base des reports de congé, de 2014 en 2015.

> A la recherche d'un nouveau challenge? Découvrez nos 1500 offres d'emploi 

Au bout du compte, 40% des travailleurs ont reporté 3 jours de vacances à l'année suivante. Ils sont 20% à avoir demandé un report de plus de 5 jours. Une minorité, soit 4%, a reporté plus de 10 jours.

Mais attention : un tel report n’est permis que pour les jours de congé extralégaux (congés concédés en fonction de l'ancienneté, jours fériés extralégaux, etc.) et pour les jours de réduction du temps de travail pour lesquels les entreprises choisissent d’octroyer des jours de récupération supplémentaires. 

> Voir aussi: Ai-je droit à un congé lorsque mon enfant est malade? 

Le report d'une année à l'autre ne vaut pas en revanche pour les jours de congé légaux en vertu des dispositions de la loi sur les vacances annuelles. Si le travailleur n’a pas pu prendre tous ses congés, les jours non pris seront définitivement perdus. Dès lors, l’employeur devra démontrer qu’il a offert la possibilité à l'employé de prendre ses congés avant le 31 décembre.

En outre, “les responsables doivent être vigilants à l’égard des collaborateurs qui ne prennent pas leurs vacances, car ceci peut mettre en danger leur santé et être un signe avant-coureur de stress et de burnout”, explique Attentia dans son étude.

> Voir aussi: "Les trentenaires de plus en plus absents au travail" 

Retour à la liste