Peut-on travailler moins pour gagner autant ?

À Zuffenhausen, en Allemagne, on ne badine pas avec le dialogue social et le bien-être des employés. Après avoir versé une prime de 6 000 € à chaque collaborateur, Porsche a annoncé que le temps de travail des 17 000 salariés maison passera de 35 à 34 heures hebdomadaires, dès le début de l’année 2013.

Une décision dont le constructeur ne cache pas le but : Porsche AG veut augmenter son attractivité en tant qu’employeur, déclare-t-il dans un communiqué. Alors que le secteur s’effondre, le constructeur racheté par Volkswagen affiche une santé insolente. Il est en croissance de 17,6 % cette année et prévoit de faire encore mieux l’an prochain. Or, il faut à la marque de sportives de luxe du personnel fidèle et qualifié. Et, en Allemagne, la pénurie de main-d’œuvre est telle, que les concurrents s’arrachent les ingénieurs et les ouvriers qualifiés.

Approuvé par les syndicats, l'accord prévoit globalement une plus grande modulation des horaires, en fonction des besoins des salariés. Ils pourront par exemple choisir d'abaisser leur temps de travail jusqu'à 20 heures par semaine, de façon temporaire, dans le cadre d'une formation ou de l'éducation d'un enfant. Parallèlement, en cas de coup de feu — l’automobile étant un secteur plutôt saisonnier — les salariés pourront travailler jusqu’à 40 heures maximum par semaine. S’ils le souhaitent.

La dérogation n’était jusqu’ici accordée qu’à 18 % des salariés du constructeur, au maximum. Cette proportion, aujourd’hui insuffisante à couvrir les besoins de Porsche, sera dorénavant établie en fonction des besoins de production. La baisse du temps de travail hebdomadaire compense également "la pression importante" qui pèse sur les salariés, dont la productivité croît continuellement.

Une politique du temps de travail contradictoire avec l’augmentation de la production liée à la noria de nouveaux modèles que l’allemand doit lancer en 2013 ? Au contraire. Car les embauches prévues, dont le nombre est encore tenu secret, en seront facilitées. Confiant, le constructeur vient d’ailleurs d’inaugurer un nouveau centre de formation capable d’accueillir 500 personnes.

rnk

Retour à la liste