Plongée au cœur des soins intensifs du CHU UCL Namur

Jordane Moreau, infirmière en soins intensifs, nous présente son métier, son service, les particularités des soins intensifs ainsi que les valeurs du CHU UCL Namur

Faut-il encore rappeler à quel point les infirmiers, et le personnel médical dans son ensemble, sont indispensables dans notre société ? La crise sanitaire a encore montré leur importance dans notre système de santé. Un métier pourtant en pénurie, notamment aux soins intensifs du CHU UCL Namur avec une douzaine d’équivalents temps-plein à pourvoir en ce moment. Un hôpital qui a ses spécificités, qui offre des formations et un accompagnement, et qui place les valeurs humaines au centre de son approche. 

Jordane Moreau

Jordane Moreau, infirmière en soins intensifs

Un personnel polyvalent à l’unité de soins intensifs 
Le site de Godinne du CHU compte 4 unités de soins intensifs. « Plusieurs pathologies sont traitées comme dans beaucoup d’USI (NDLR : Unité de Soins Intensifs) mais le fait qu’on soit un centre universitaire permet aussi d’accueillir la greffe pulmonaire » explique ainsi Jordane Moreau, infirmière en soins intensifs. « Une spécialité car peu de centres en Belgique la proposent, ce qui fait notre particularité », abonde d’ailleurs Christelle Vastrade, infirmière cadre intermédiaire. Ce n’est pas la seule. « Comme dans tous les USI, nous faisons de l’épuration extrarénale continue mais notre spécificité est que l’on fait également de l’hémodialyse intermittente, comme un centre de dialyse conventionnelle ». La différence ? Ce sont les infirmières SIAMU du service des soins intensifs qui réalisent ces hémodialyses intermittentes, car elles y sont formées. 

Christelle Vastrade

Christelle Vastrade, infirmière cadre intermédiaire

Des formations continues et un accompagnement des recrues
Les formations continues sont une autre spécificité du CHU UCL Namur. « Beaucoup de formations sont proposées pour les soins intensifs mais également tout ce qu’il y a autour. Nous sommes réellement formées en permanence pour avoir les connaissances et les outils à utiliser au quotidien », continue encore Jordane Moreau, engagée en juillet 2021. Des formations mais aussi un accompagnement des nouveaux engagés. « Nous mettons toujours l’accent sur l’accompagnement sur le terrain. Nos nouveaux collègues sont ainsi parrainés par 2 infirmiers de leur unité », complète Christelle Vastrade. Un accompagnement qui rassure : « Même si on sort de l’école, il y a des habitudes de service et des manières de faire. C’est très rassurant de savoir que l’on a un parrain ou une marraine, et d’avoir un retour sur le service. C’est quelque chose de très bienveillant », ajoute encore Jordane. 

CHU UCL Namur Equipe

Des valeurs humaines appliquées au quotidien 
La bienveillance est l’une des nombreuses valeurs du CHU UCL Namur au même titre que le respect, l’exemplarité, l’excellence et la synergie. Des valeurs humaines qui sont appliquées quotidiennement. « C’est important car nous soignons et accompagnons des patients qui ont des maladies graves, qui vivent des situations critiques », explique Jordane Moreau. « Même si une personne est dans le coma, on prévient qu’on est là, on donne la date et l’heure, ce sont des marques de respect, tout comme dans la communication avec la famille du patient ». Des valeurs partagées par les équipes. « L’infirmier chef est au plus près des membres de l’équipe et à l’écoute de tout le monde, c’est un cadre de travail agréable et rassurant ». On le comprend aisément, Jordane Moreau se sent dans son élément au CHU UCL Namur

Retour à la liste