Plus d'heures de travail pour les étudiants jobistes ?

Date de publication: 9 nov. 2022

Actuellement, le nombre d'heures maximum que peut prester un étudiant s'élève à 475 heures. L'Open VLD propose 600 heures.

étudiant

Le vice-premier ministre de l'Open VLD, Vincent Van Quickenborne, a lancé la proposition de permettre aux jobistes étudiant d'effectuer dorénavant 600 heures par an sans perdre leurs avantages. Actuellement, le nombre d'heures maximum qu'un étudiant peut prester s'élève à 475 heures annuelles.

Le politique a fait cette proposition parce que dans sa propre ville de Courtrai, un entrepreneur de restauration menace d'avoir des problèmes parce que tous ses jobistes ont presque atteint leur nombre d'heures maximum.

L'intention est de relever ce maximum dans tous les secteurs. Un autre exemple donné par les libéraux est celui des maisons de repos, où la recherche de travailleurs se poursuit également sans relâche.

"Nous devons être ambitieux", déclare Egbert Lachaert, président du parti. Dans l'immédiat, c'est aussi un véritable barrage pour les discussions sur les réformes du marché du travail que le gouvernement fédéral abordera à l'automne. Ces discussions promettent d'être difficiles de toute façon.

L'organisme Horeca Vlaanderen est déjà en faveur, mais il reste à savoir si cette proposition de lois pourra aboutir. Le ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) est moins enthousiaste. "L'employeur peut proposer un contrat de travail classique après 475 heures", dit-il. "L'augmentation structurelle du nombre d'heures de travail des étudiants n'est pas une bonne idée. Elle serait néfaste pour les emplois, notamment pour les emplois à temps partiel des travailleurs peu qualifiés".

Actuellement cette décision est toujours en cours de négociation.