Plus d'un travailleur sur quatre songe à changer d'emploi

Date de publication: 31 janv. 2022

C'est ce qu'il ressort d'une enquête de Partena Professional en collaboration avec Ipsos. Les jeunes travailleurs sont davantage concernés par cette envie.

Rythme de vie au travail

L’enquête réalisée par Ipsos pour le compte de Partena Professional démontre que si 26% des travailleurs interrogés sont ouverts à l’idée de changer d’emploi, le taux de travailleurs adhérant à cette idée est plus élevé chez les travailleurs de moins de 35 ans.

En effet, respectivement 42% des 18-24 ans et 44% des 25-34 ans envisagent de changer d’emploi. Parmi les travailleurs interrogés, les ouvriers (34%) souhaitent davantage changer d’emploi que les employés (23%).

Des différences régionales

Les résultats de l’étude montrent également que 51% des travailleurs bruxellois pensent à changer d’emploi, contre 28% en Wallonie et 21% en Flandre. Les travailleurs parcourant une distance comprise entre 5 et 50 kilomètres pour rejoindre leur lieu de travail sont plus à même de vouloir changer d’emploi (28,6% en moyenne) que ceux parcourant plus de 50 kilomètres (13% seulement).

Sur la totalité des travailleurs interrogés, les perspectives de changement de carrière s’orientent de différentes façons : 9% souhaiteraient changer d’emploi et rejoindre une fonction similaire chez un autre employeur tout en restant dans le même secteur. 4% préfèreraient changer de fonction mais toujours au sein du même secteur et pour un autre employeur. 6% souhaiteraient quant à eux changer totalement de secteur d’activité. 5% choisiraient une autre fonction mais pour le compte du même employeur.

Enfin, seulement 2% des travailleurs interrogés ont exprimé le souhait de se lancer en tant qu’indépendant, ce taux passant à 3% chez les travailleurs de 18 à 34 ans. Les travailleurs restants n’ont pas exprimé le souhait de changer d’emploi.

Ne pas négliger les talents internes

« La guerre des talents est de plus en plus rude. C’est pourquoi, les employeurs investissent beaucoup de temps et d’argent dans la recherche de nouveaux collaborateurs talentueux. Pourtant, il est important de se concentrer aussi sur les talents qui sont déjà présents dans l’entreprise. Le développement personnel et professionnel doit être valorisé. Pour ce faire, il existe plusieurs pistes de solutions telles que : une politique salariale innovante adaptée aux besoins des collaborateurs et stimulant l’acquisition de nouvelles compétences, une formation permanente, des avantages non financiers et qui stimulent le bien-être et le vivre ensemble, etc. Il faut vraiment tout mettre en œuvre pour créer un contexte de travail dans lequel les collaborateurs se sentent entourés et valorisés » conclut Katrien Sterckx, HR People Transformation chez Partena Professional.

>> À lire aussi : Améliorer l'engagement de son personnel

>> Consultez toutes nos offres d'emploi