Plus de 10 % des CDI rompus en 2018

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 1 mars 2019

Licenciement

L'an dernier, 12,1% des contrats de travail à durée indéterminée (CDI) ont pris fin, ce qui correspond à une hausse de 10% par rapport à l'année 2017, selon des chiffres publiés vendredi par Acerta, le spécialiste RH. 

Plus l'entreprise est importante, plus le taux de rupture est faible. En effet, dans les entreprises occupant un à cinq travailleurs, près de 17% des contrats à durée indéterminée prennent fin, tandis que dans les entreprises de plus de 500 travailleurs, ce pourcentage s'élève plus qu'à 7,49%, souligne Acerta. La raison: la capacité des plus grandes entreprises à offrir des possibilités d'évolution en interne ou d'autres rôles ou fonctions.

De plus, le pourcentage de ruptures est nettement plus important dans le secteur marchand (13,3%) que dans celui du non-marchand (9,7%). Les principales causes de rupture de CDI sont la démission/rupture par le travailleur, un commun accord, un licenciement/rupture par l'employeur, la pension ou prépension ou d'autres raisons (décès, mutation, modification de statut, etc.).

>> A la recherche d'une nouvelle opportunité ? Découvrez toutes nos offres d'emploi pour 2019 !