PME: un taux d’absentéisme toujours plus élevé

Publié : jeudi 26 avril 2018 Par

Les PME sont de plus en plus touchées par le phénomène de l’absentéisme. Et leur taille semble jouer un rôle, car plus l’entreprise est grande, plus il y a d'absents. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par Securex, le spécialiste RH.

Absentéisme

L’absentéisme au travail dans le secteur privé a augmenté en Belgique l’année dernière. Les chiffres sont d'ailleurs interpellants. Le pourcentage total de congés maladie pour des entreprises jusqu’à 1.000 travailleurs est passé de 6,58 % en 2016 à 6,88 % en 2017. Sur un jour de travail moyen, 7 travailleurs étaient absents en 2017: 2 pour une durée de moins d’un mois, 2 depuis un mois jusqu’à un an et près de 3 depuis plus d’un an.

Le principal responsable de cette hausse continuelle est l’absentéisme de longue durée, soit celui qui dure plus d’un an. Il est passé de 2,68 % à 2,82 %. Seul l’absentéisme de moins d’un mois reste stable.

Le nombre de travailleurs absents serait donc en hausse dans les grandes entreprises et les PME, selon Securex. Dans les micro-entreprises, soit moins de 10 personnes, l’absentéisme est plus rare. “Et s’il existe, il est de longue durée”, précise Securex.

En cause? Il existe, dans les petites PME, une culture familiale qui a tendance à disparaître dans les plus grandes organisations. "Plus grande est l'entreprise, plus l'accent sera mis sur la hiérarchie et plus les managers assumeront la coordination du travail. Les travailleurs se sentiront, en cas de maladie, moins responsables du travail qui reste ou qui sera assuré par leurs collègues", explique Securex.

 

>> Découvrez nos offres d'emploi 2018 

Retour à la liste