Pour ou contre une taxe d'entrée dans Bruxelles?

Chaque jour, 500 000 navetteurs entrent dans Bruxelles par la route. Nous l’écrivions il y a quelques jours : Bruxelles est la ville la plus embouteillée au monde (avec Anvers).

Certaines mesures sont proposées pour désengorger les routes et faire respirer la capitale. Récemment, les trois régions du pays se sont mises d’accord sur un projet pilote que plusieurs autres grandes villes appliquent déjà (Londres, Oslo) : elles entendent mettre en œuvre une taxe pour les navetteurs pénétrant dans la capitale. Le système sera un peu plus complexe qu’un simple péage urbain : il s’agira ici de tester un système de taxation au kilomètre parcouru dans la zone suburbaine autour de Bruxelles. À cela s’ajoute un critère supplémentaire : les taxes varieront en fonction des horaires d’utilisation du réseau routier. L’automobiliste navetteur paiera plus cher en heures de pointe. Si le projet porte ses fruits, ce système sera instauré après les élections de 2014.

Mais déjà, des voix s’élèvent pour marquer leur désaccord avec le projet. Certains, dont le MR wallon, pensent que le pays n’est pas prêt pour ce genre de mesures. En cause : les infrastructures de transport en commun (trains, tram, bus, métro, RER, parkings près des gares, etc.) qui seraient inadaptées car sous-développées. Par ailleurs, le MR wallon craint que cette mesure ne soit une nouvelle taxe qui frappera davantage les innombrables navetteurs wallons.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous favorables à une taxe d’entrée dans la capitale ?

Retour à la liste