Pourquoi ne pas remettre sa carrière « en jeu » ?

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 17 nov. 2022
Catégorie:

Le jeu, c'est fun, mais cela nécessite aussi des professionnels compétents. Golden Palace Casino Sports, gestionnaire entre autres de salles de jeux, était présent au salon Job Fair Brussels le mois dernier. La société en ressort très satisfaite en termes de recrutement.

Fort de 60 années d’existence, le groupe Golden Palace Casino Sports gère une quarantaine de salles de jeux en Belgique, ainsi que deux casinos en France, des plateformes de jeux en ligne et un réseau de librairies dans les aéroports, gares et centres-villes. Pour remplir ses missions, la société compte environ 600 collaborateurs, dont une centaine à son siège de Neder-Over-Heembeek.

Des opportunités d'emplois nombreuses et variées

Actuellement, l’entreprise est en recherche de nouveaux employés dans de multiples métiers et pas seulement dans celui de personnel de salle. Comme le souligne Logan Labrune, le Talent Acquisition & Development Manager de Golden Palace, « à l’instar de beaucoup de PME qui grandissent très vite, nous sommes contraints de mettre en place de nouveaux processus et d’assurer notre digitalisation. Outre des profils IT ou online, nous recrutons du personnel comptable, administratif, marketing, RH, etc. »

Côté informatique, en ce moment, « un pôle data est en développement pour appuyer la digitalisation du groupe et optimiser la collaboration entre départements, mais aussi le traitement des données de manière générale. En parallèle, pour notre département online, nous recherchons entre autres des profils opérationnels, des créateurs de contenus et des gestionnaires de trafic. »

logan

Logan Labrune, le Talent Acquisition & Development Manager de Golden Palace

Ambiance familiale

Notre interlocuteur met aussi l’accent sur l’ambiance de l’entreprise : « Chez Golden Palace, expansion rime avec collaboration et famille. Nous cherchons en permanence à garder la structure hiérarchique la plus plate et la plus collaborative possible. D’ailleurs, quand on accueille un nouvel engagé, on lui fait faire le tour des services pour le présenter à tout le monde. »

Les nouveaux engagés suivent également un parcours d'onboarding, sur deux plans. Un : pour connaître les valeurs, la mission et la culture de l'entreprise, notamment en matière de jeu responsable. Deux : pour un parcours de 2 ou 3 semaines plus orienté métier au sein des départements.

Job Fair, une expérience positive

Concernant la participation de Golden Palace au salon Job Fair Brussels du 27 octobre dernier, Logan Labrune parle d’une expérience positive à plus d'un titre : « J'ai rejoint notre société il y a trois ans. Pour moi, c'était la première opportunité de participer en présentiel à un événement d'une telle ampleur. Après tout ce temps passé en distanciel derrière un écran, c'était vraiment sympathique. »

Autres éléments d’enthousiasme : « Le secteur des jeux de hasard est aujourd’hui encore méconnu. Participer à ce genre d’événement est aussi l’occasion pour nous d’y remédier. À notre grande surprise, notre société a suscité un véritable engouement, en ce compris de personnes déjà spécialisées dans nos activités. Il faut aussi reconnaître que nous avons bénéficié d’une aide très appréciable de la part des organisateurs. Quand on n'a pas encore eu l'expérience de ce type de salon, on ne pense pas toujours spontanément aux questions logistiques comme l'habillage du stand ou les besoins de raccordements en électricité ou de connexions wifi. Cela a été une expérience vraiment positive, qui nous a permis de programmer des entretiens préliminaires à des engagements. »

jobfair golden palace

Golden Palace au salon Job Fair Brussels du 27 octobre dernier

https://corporate.goldenpalace.be