Premier emploi : tout ce qu'il faut savoir

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 11 oct. 2019

Le premier emploi. Tous les jeunes diplômés y aspirent. Une fois trouvé, ils foncent, la routine commence. La plupart d’entre eux n’ont pourtant pas toujours conscience des engagements, des frais et des impératifs que la vie professionnelle implique.

premier emploi

L’une des premières démarches à faire lorsque vous n'êtes plus jeune demandeur d’emploi est de contacter votre mutuelle. En effet, désormais employé, vous n’êtes plus à charge des vos parents, vous êtes garant de votre propre assurance médicale, dentaire et autre. Vous souscrivez à votre mutuelle en tant que titulaire et cotiser chaque trimestre.

N’oubliez pas non plus d’informer l’agence intérim ou vous vous étiez inscrit ou le Forem sur votre nouvelle situation.

Votre recrutement annonce également la fin de votre statut d’étudiant. Vos parents ne bénéficieront plus des allocations sociales. Jusqu’à 25 ans - et durant la première année de recherche d’emploi - celles-ci peuvent être perçues à condition que les revenus bruts du chercheur d’emploi ne dépassent pas 541,09 euros par mois.

>> A lire aussi : 8 compétences essentielles à un jeune travailleur

Et les vacances ?

Tout travailleur a le droit de prendre quelques jours de congés par an. Pour y avoir droit, il faut être lié par un contrat de travail ou d’alternance depuis l’année précédente. Par exemple, le nombre de jours de vacances que vous pouvez avoir en 2020 dépend du nombre de jours durant lesquels vous avez travaillé pendant 2019. Bref, si vous avez commencé à travailler ce mois-ci vous n’aurez droit qu’à quelques jours de congé l'année prochaine…

C’est là qu’interviennent les vacances jeunes. Elles permettent de prendre des jours de congé supplémentaires afin de compléter le nombre de jours de vacances annuelles ordinaire : soit 4 semaines. Ces vacances jeunes s’ajoutent aux jours de congé auxquels vous avez droit pour les jours de travail prestés en 2019.

La rémunération de ces jours s’élève à 65% du salaire. Le montant salarial pris en considération pour calculer ce pourcentage est limité à 2297,90 euros brut par mois.

Attention, il faut toutefois remplir trois critères pour pouvoir bénéficier des vacances jeunes :

  • Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2019
  • Avoir fini ses études en 2019
  • Avoir travaillé au moins 13 jours comme salarié en 2019

>> A lire aussi : Premier jour de travail : 5 conseils pour être au top

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi