Près de 500 jobs ouverts dans la pharma et la chimie en Wallonie et à Bruxelles

Publié : lundi 20 juin 2016 Par

Près de 500 emplois sont actuellement vacants dans les entreprises de la chimie et des sciences de la vie (pharmacie et biotechnologies) en Wallonie et à Bruxelles. Le secteur est à la recherche de profils scientifiques et techniques, principalement pour occuper des fonctions de production ou de recherche et développement. Avec 20% des fonctions ne requérant pas d’expérience, il offre  des opportunités aux jeunes diplômés.

L’enquête réalisée en mai dernier par la fédération de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie, essenscia wallonie/essenscia bruxelles auprès de ses entreprises membres affirme que 440 emplois sont ouverts dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie en Wallonie et à Bruxelles.

Plus de 507 jobs à pourvoir à Bruxelles et en Wallonie

70 entreprises ont répondu à cette enquête. Elles représentent 70% de l’emploi total du secteur en Wallonie et à Bruxelles, qui occupe 35.000 personnes. Les trois-quarts d’entre elles recrutent avec au moins un emploi à pourvoir.

Ouvert aux jeunes sans expérience

Les sociétés de la pharma et de la chimie recherchent principalement des bacheliers en sciences (chimie, biotechnologie) pour les métiers de production et des masters en sciences pour des fonctions de production et de recherche et développement. Les ingénieurs civils, industriels et bio-ingénieurs sont également très demandés avec plus de 60 postes ouverts.  
Enfin, les pharmaciens, les docteurs en médecine et les docteurs en sciences sont aussi très recherchés. Cette tendance est particulièrement marquée dans la pharma qui leur offre des postes à responsabilités dans le domaine de la recherche.

« L’importante demande de scientifiques, docteurs et pharmaciens reflète la forte présence en Wallonie de l’industrie pharmaceutique et son haut degré de spécialisation. On compte en outre plus de la moitié de fonctions nouvelles parmi les postes ouverts, ce qui souligne le caractère innovant des entreprises de la pharma et de la chimie », déclare Bernard Broze, administrateur délégué d’essenscia wallonie et essenscia bruxelles.

Plus de 143 jobs à pourvoir en Pharma

Avec près de 20% des emplois vacants ne requérant pas d’expérience, le secteur offre la chance aux jeunes diplômés scientifiques et techniques de démarrer leur carrière dans le secteur. « Nous ne pouvons qu’encourager les jeunes à profiter également des nombreuses possibilités de stages que notre secteur leur offre au cours de leurs études. Ces stages peuvent constituer cette première expérience qui leur permettra une transition plus rapide entre monde académique et professionnel », souligne encore Bernard Broze.

 

Retour à la liste