Près de 9 travailleurs sur 10 sont ouverts aux emplois “nouvelle génération”

Publié : jeudi 5 octobre 2017 Par

Les emplois dits “nouvelle génération” recouvrent l’intérim, le travail free-lance et sous statut indépendant, le travail via les plateformes ou encore le cumul de plusieurs jobs (“slashers”).  87% des travailleurs seraient prêts à considérer ces nouvelles formes d’emploi pour la suite de leur carrière. C’est ce que révèle une enquête mondiale menée par Manpower, le spécialiste de l’intérim, auprès de 9.500 travailleurs dans 12 pays. La Belgique ne fait malheureusement pas partie des pays sondés, mais les enseignements de l’enquête n’éclairent pas moins une tendance émergente chez nous également.

La mutation des modes d’organisation du travail et la quête de flexibilité semble être intégrée dans les esprits, explique l'étude. 

Voici les principales conclusions:

  • 90% des travailleurs qui ont eu recours à ces nouvelles formes d’emploi pour la suite de leur carrière en sont satisfaits.
  • Les nouvelles formes de travail flexibles ont des adeptes dans toutes les générations. Ils sont plus populaires dans les pays où l’on recense une plus grande proportion de Millennials (18-24) et où la législation sur le marché du travail est moins rigide.
  • La possibilité d’obtenir des revenus supplémentaires (38%), le développement des compétences et de l’employabilité (33%) et la liberté offerte au niveau personnel (32%) sont les trois atouts principaux plébiscités par les candidats.

Selon ManpowerGroup, il est temps de réconcilier la flexibilité des nouveaux modèles de travail avec la sécurité du travail traditionnel.

 

Retour à la liste