Puis-je m'habiller comme je veux au travail ?

Ségolène Royal interdit apparemment aux employés du ministère de l'écologie de porter des décolletés. En a-t-elle le droit ?

Votre patron peut interdire certains vêtements uniquement s’il a des raisons valables. L’employeur a par exemple, le droit d’interdire le port de piercings pour des raisons de sécurité ou de santé. Aussi les travailleurs chargés de préparation alimentaires n’ont-ils pas le droit de porter des piercings (ou des bijoux en général) pour des raisons d’hygiène. Cette interdiction vaut également pour les travailleurs qui manipulent des machines, pour les infirmiers, etc

À découvrir aussi les 1550 nouvelles offre d'emploi de references

L’interdiction doit être raisonnable

Interdire des autres choses comme les shorts pour préserver une certaine image de l’entreprise est moins évident. En règle générale, un employeur a le droit d’imposer à ses employés certaines normes pertinentes dans le cadre de l’exécution de leur travail, comme des règles concernant la présentation ou l’habillement.

> Voir aussi : 3 erreurs vestimentaires en entretien d'embauche

La plupart du temps, ces prescriptions seront reprises dans le règlement de travail ou dans un règlement à part. De cette manière, les travailleurs savent explicitement ce qui est autorisé ou pas.Ces normes doivent toutefois s’appuyer sur des motifs objectifs, tels que les intérêts économiques ou commerciaux de l’entreprise. En outre, chaque interdiction doit être raisonnable et liée au travail. La fonction joue pour beaucoup .

Le travailleur doit-il représenter l’entreprise ? Est-il en contact avec des clients ? Dans quel secteur est-il employé ? L’interdiction de certains vêtements est facile à justifier pour un représentant commercial ou un vendeur, qui sont en contact direct avec les clients, mais nettement moins pour un employé de bureau qui n’a jamais de contact avec le public.

> Voir aussi : S'habiller comme son patron, le secret d'une promotion

Avec la collaboration du cabinet d’avocats Laga.

Publié :

Retour à la liste