Quand et comment négocier son salaire ?

Rédigé par: Virginie Stassen
Date de publication: 19 janv. 2024

Plus de la moitié des travailleurs (52%) estiment que leur rémunération est injustement basse, c’est-à-dire qu’elle n’est pas en adéquation avec leurs tâches et leurs responsabilités*. C’est dire si la négociation du salaire reste importante lors de la signature d’un contrat d’embauche…

NEGO SALAIRE

Boulot intéressant, situation géographique, contrat à durée indéterminé… Quel est l’élément le plus important pour les Belges lors de la signature d’un contrat ? D’après une étude menée par Tempo-Team, un travailleur sur deux estime que la rémunération offerte est un critère décisif au moment de signer un contrat de travail avec une entreprise. La rémunération l’emporte donc sur le contenu de l’emploi (42 %), et l’équilibre entre travail et vie privée (36 %). C’est dire si la négociation salariale est primordiale dans le processus d’embauche…

Une question délicate

Aborder la question du salaire n’est pas chose aisée. Il faut en effet trouver le bon moment, amener le sujet avec art, et s’adresser au bon interlocuteur. D’après l'ouvrage « Quelle est la couleur de votre parachute ? » écrit par Richard N. Bolles et vendu à plus de 10 millions d'exemplaires, six points sont essentiels lors de la négociation de son salaire…

1ère règle : ne pas se précipiter

D’après l’auteur, il serait essentiel de négocier son salaire à la fin du processus de sélection, lorsque l’entreprise a fermement décidé de vous recruter. Si la question est soulevée trop vite, il suffit de répondre simplement: « Tant que vous ne m'avez pas indiqué que vous vouliez m'engager et tant que je ne suis pas certain de pouvoir apporter quelque chose à votre organisation, cette discussion me semble prématurée. » Si la question est abordée dès le départ, c’est que l’aspect financier prime pour l’employeur, et qu’il engagera une personne en fonction de son prix plutôt que de ses qualités. A bon entendeur…

2ème règle : renseignez-vous sur le salaire le plus élevé

L’information est capitale pour bien négocier. Pour toucher le juste salaire, vous gagnerez moins que la personne au-dessus de vous, mais plus que celle en-dessous. Certains vous proposeront immédiatement le salaire maximum pour votre fonction, mais c’est rare. Pour en profiter, il y a lieu de bien négocier. Il est en tous cas essentiel d’estimer votre valeur sur le marché avant d’engager une négociation.

3ème règle : ne parlez pas chiffres en premier

La première personne qui mentionne un montant est généralement perdante. Il s’agit d’une règle que peu de chercheurs d’emploi connaissent. Sachez que l'employeur tentera toujours de vous faire aborder la question. Pour la contourner, vous pouvez répondre :  « Vu que vous avez créé cette fonction, vous avez certainement dû penser à un salaire raisonnable et j’aimerais savoir quel est son montant. »

4ème règle : investiguez sur des fonctions similaires

Avant de vous rendre à votre entretien, effectuez des recherches au niveau des salaires dans votre secteur, pour des postes équivalents, et dans le même type d’entreprise. Vous pourrez alors déterminer si le montant que votre (futur) employeur vous propose est acceptable (le cas échéant, il vous sera possible de négocier). Vous trouverez ce genre d’infos en consultant les études de rémunérations publiées par les cabinets de recrutement ou en sondant des cadres de votre réseau. Enfin, si vous êtes en négociation avec d’autres entreprises, faites-le savoir : cela pourrait augmenter votre valeur sur le marché et faire pencher la balance en votre faveur.

5ème règle : évoquez le package complet

Un salaire ne se négocie pas sans connaître l’ensemble des bonus qui s’ajoutent à la rémunération annuelle de base : treizième mois, primes, participation, intéressement lié au chiffre d’affaires etc. Il existe aussi les avantages extralégaux (voiture de société, chèques- repas, assurance groupe, assurance hospitalisation,…) qui peuvent optimiser le package de rémunération globale (d'un point de vue fiscal). Ayez bien en tête quels sont les avantages les plus précieux pour vous avant de vous rendre à votre entretien d’embauche. Cela vous permettra de mieux les négocier

6ème règle : notez tout !

De nombreux employeurs « oublient » ce qu’ils ont promis en entretien, comme si les promesses verbales n’avaient aucune valeur. Pour éviter ce type d’écueil, notez tout ce qui s’est dit pendant l’entretien, apposez-y votre signature et celle de votre futur employeur. On n’est jamais trop prudent ! Si votre interlocuteur refuse, c’est qu’il y a anguille sous roche…

*D’après une étude réalisée par Tempo-Team