Que faire si un collègue vous vole vos idées ?

Date de publication: 16 oct. 2014

Cela vous est certainement déjà  arrivé : une brillante idée vous vient à  l’esprit. Enthousiaste, vous en parlez avec un collègue. Et à  la réunion suivante, celui-ci présente votre idée comme la sienne (en changeant quelques détails). Et vous ne pouvez rien faire contre ce vol...

Dans ce cas, vous n’avez aucune preuve juridique contre le voleur. Les idées ne sont pas protégées par le droit d’auteur, si géniales et originales soient-elles. Uniquement le développement concret (visuel ou auditif) d’une idée peut être protégé. Comment éviter de refaire la même erreur ?

1. Lancez vos idées en groupe

En tant que collaborateur junior, vous bouillonnez de bonnes idées mais vous n’osez pas toujours les annoncer devant tout le monde. Vous en faites donc d’abord part à  un collègue un peu plus expérimenté ou à  votre supérieur direct. Résultat ? Votre collègue ou votre patron s’en occuppent et se l’approprient auprès de l’équipe.

Au début, vous êtes enchanté du résultat – "mon idée à  été choisie!" – mais vous réalisez ensuite que votre idée à  plutôt été volée. Comment éviter cela ? Très simple : faites en sorte d’être dorénavant le premier à  annoncer votre idée en public. Préparez-vous avec soin, et annoncez-là  pendant votre prochaine réunion d’équipe. Vous serez ainsi automatiquement identifié comme "l’auteur" de l'idée.

2. Ne racontez pas tout tout de suite

Si vous avez rarement des réunions d'équipe, c’est plus difficile de lancer votre idée géniale en groupe. Tournez-vous alors vers votre patron, mais gardez pour vous les chiffres et les détails importants. Quand votre patron présentera l’idée à  l’équipe – sans mentionner que vous êtes l’initiateur de l’idée –  soyez prêts à  donner plus d’informations. En anticipant les questions vous serez considéré comme l’expert de l’affaire, sans pour autant devoir accuser votre patron de vol.

3. Ne cherchez pas la reconnaissance pour chaque détail

Vous ne pouvez pas exiger d’être reconnu pour chaque petit détail auquel vous avez collaboré, ne vous comportez donc pas comme si cela vous était dû. Ne soyez pas non plus avare de compliments : exprimez clairement et ouvertement à  vos collègues que vous appréciez le travail qu’ils exécutent.

4. Assurez-vous que tout est sur papier

Quand vous communiquez vos nouvelles idées, faites-le de préférence par écrit (c’est-à -dire via e-mail). Envoyez un petit rapport après chaque réunion, vous conserverez ainsi des preuves. Essayez aussi de mettre toujours quelqu’un en copie. Vous lancerez ainsi vos idées en public, et elles ne pourront pas être dérobées...

Si il est question de plus qu’une idée volée, et que l’ambiance au bureau devient très tendue, vous pouvez toujours faire appel une personne de confiance ou au responsable RH pour régler le problème.