Quel est le salaire d’un assistant funéraire?

Publié : lundi 30 octobre 2017 Par

L’assistant funéraire est au coeur du monde funéraire. Il accueille, conseille et assiste la famille du défunt pour tout ce qui concerne l’organisation des obsèques. Il est de fait le plus proche interlocuteur de la famille et se doit de leur apporter un soutien moral. Mais il agit aussi en tant qu'agent commercial, puisqu'il oriente ses clients sur les produits et services funéraires proposés par son entreprise, en respectant, bien sûr, le code de déontologie inhérent à la la profession.

Ses tâches? La coordination entre les différents intervenants mandatés, l’animation de la cérémonie, les soins au défunt ou encore la gestion de la réquisition puis le transport du corps jusqu’au lieu d’inhumation. Il peut également être amené à effectuer certaines démarches administratives.

Un assistant funéraire touche en moyenne 2.100 euros brut par mois, soit 1.600 euros net, pour un temps plein. Il n'a généralement pas droit à d'avantages extralégaux, bien que cela dépend d'une entreprise à l'autre.

Quels sont les plus et les moins de cette profession?

Il s’agit d’un emploi qui offre de nombreux débouchés car le secteur est en pleine expansion. De plus, l’accès à la profession est rapide: c’est donc idéal pour une reconversion professionnelle. Cependant, l’assistant funéraire doit se préparer à un rythme de travail soutenu: astreintes, interventions la nuit et le week-end. Il devra également faire face au deuil de façon quotidienne.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires à la profession?

Dans le contexte très particulier du deuil, l’assistant funéraire doit être exemplaire, tant au niveau de son soutien psychologique, de ses prestations de service que de son sens de l'éthique. Il a le sens de l’écoute et de très bonnes aptitudes relationnelles. De plus, il sait exercer sa profession dans un contexte émotionnel et psychologique délicat.

Retour à la liste