Passer au contenu principal

Quelle formation pour un sportif de haut niveau ?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 18 août 2021

Sept médailles pour les Belges aux JO de Tokyo. Une belle victoire et pourtant... les Pays-Bas, nation sportive par excellence, nous devancent avec 36 médailles. Les sportifs de haut niveau sont-ils bien encadrés en Belgique? Quelles formations existe-t-il pour ce statut spécifique?

thiam

Le bilan des JO de Tokyo 2020 est positif pour la Belgique qui a décroché 7 médailles. Et pourtant… Quand on compare avec nos voisins du Nord, le succès semble moins au rendez-vous : 36 médailles pour les Pays-Bas (environ 17M d’habitants, soit presque 6M de plus qu’en Belgique), ce qui correspond à une médaille pour 483.544 habitants alors que dans notre pays, on obtient plutôt une médaille pour 1.643.880 habitants.

Dans les autres pays voisins, le ratio rejoint plutôt le nôtre : en France, par exemple, on dénombre 33 médailles pour plus de 68M d’habitant, soit une médaille pour plus de 2M d’habitants.

Force est de constater que les Pays-Bas sont une nation sportive par excellence. 72% des Néerlandais pratiquent régulièrement un sport. Plus de 300 sportifs composaient la délégation néerlandaise aux JO de Tokyo, contre 123 athlètes belges, cette année. Mais quelles formations existe-t-il dans notre pays pour les sportifs de haut niveau ? Et comment un tel statut peut-il être obtenu ?

>> À lire aussi : Puis-je regarder les JO pendant mes heures de travail?

Des programmes particuliers

De manière générale, il faut savoir que le sport est une compétence qui revient aux Communautés qui proposent différents programmes et options permettant aux jeunes de pratiquer du sport pendant leurs études secondaires (et supérieures). Il y a par exemple les options « sports études », « multi-sports » de la Communauté Française (Fédération Wallonie-Bruxelles) et l’option « sport » de la Communauté Flamande. Selon les degrés d’enseignement, les établissements scolaires peuvent proposer des périodes d’activités sportives, que ce soit en activités complémentaires ou comme options de base simple ou groupée. Vous retrouverez plus de détails à cet égard sur le site du SIEP.

En parallèle, il existe d’autres programmes spécifiques, réservés aux jeunes possédant le statut de « sportif de haut niveau ». Ces jeunes s’entraînent quotidiennement de manière intensive et nécessitent donc un enseignement adapté qui répond à des critères particuliers. Une fois de plus, en Wallonie ou en Flandre le programme et les appellations varient : dans le sud, l’élève suit 7 à 11 périodes d’entraînements données en dehors de son école par un moniteur désigné par la fédération du sport pratiqué. Dans le nord, les étudiants sportifs de haut niveau peuvent s’inscrire dans une « Topsportschool » dont la localisation dépend du sport pratiqué et bénéficient d’un horaire de cours adapté (22 heures de cours généraux et 19 heures de cours de sports).

>> À lire aussi : JO Tokyo 2020 : 4 choses à savoir sur Nina Derwael

Comment obtenir le statut ?

Pour qu’un élève puisse prétendre à ce statut ou à d’autres statuts similaires (on parle notamment d'espoir sportif et de partenaire d’entraînement, en Wallonie et de topsporter de catégorie a ou b et d'espoir sportif en Flandre), sa fédération sportive doit préalablement avoir introduit une demande de reconnaissance auprès de la Direction générale du Sport. Lorsque la reconnaissance est obtenue, le responsable légal (pour l’élève mineur) ou l’élève majeur est tenu d’avertir le chef d’établissement afin de pouvoir bénéficier des facilités proposées.

Cette année, 79 sportifs de haut niveau ont été reconduits en Communauté française. On y totalise près de 2.000 sportifs disposant d'un statut (sportif de haut niveau, espoir sportif international, jeune talent ou partenaire d'entraînement).

La FWB offre à ceux-ci, outre une reconnaissance officielle, une panoplie de services selon leur niveau : un accès au centre d’aide à la performance sportive (CAPS), aux subventions liées au plan programme de leur fédération, à des aménagements scolaires ou encore aux 10 centres permanents de préparation physique.  

Enfin, pour que des sportifs de haut niveau puissent prétendre à des subsides, ils doivent participer à des compétitions de renommée internationale.

- Dans le contexte des sports d'équipe : 

Il s'agit des sportifs sélectionnés dans le cadre de compétitions significatives sur le plan européen, mondial ou assimilées.

- Dans le contexte des sports individuels : 

Il s'agit des sportifs sélectionnés ou présélectionnés pour les JO ainsi que ceux qui présentent des niveaux de performance permettant d'augurer des résultats probants lors des Championnats d'Europe, du Monde ou des compétitions assimilées. 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail de la FWB (section sport) ou sur le site de Sport Vlaanderen.

>> À lire aussi : JO Tokyo 2020 : Combien peut gagner un joueur olympique?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi