Quelle place occupent les femmes dans les entreprises familiales?

Entreprises familiales: femmes au volant, danger au tournant ou management performant?
Nathalie Crutzen, Docteur en Sciences Economiques et de Gestion, Chargée de Cours à  la HEC-ULg

L’Institut de l’Entreprise Familiale (IEF), dirigé par Laurent Weerts, a commandité une étude scientifique portant sur la thématique de la « place des femmes dans les entreprises familiales en Belgique francophone en 2012 » à HEC-ULg. Nathalie Crutzen a présenté les résultats de cette étude, menée en collaboration avec Fabrice Pirnay et Zineb Aouni (Centre de Recherche PME, HEC-ULg) le 7 juin 2012 lors du colloque annuel de l’IEF à Namur.

Quels rôles jouent les femmes dans les entreprises familiales?

Notre étude est composee de deux parties:

  • Une étude quantitative (menée auprès de plus de 130 entreprises familiales) permettant de mieux comprendre quels sont les « rôles » que les femmes de la famille occupent dans l’entreprise familiale (EF), les fonctions qu’elles y occupent et les orientations professionnelles qu’elles préconisent.
  • Une étude qualitative visant à mieux comprendre le parcours de neuf femmes de la famille exerçant une fonction de direction.

Les femmes minoritaires et réléguées aux fonctions administratives

L’enquête met notamment en évidence trois « tendances » en Belgique francophone:

  • Premièrement, même si les femmes sont présentes dans les principaux organes de direction des EF (actionnariat, conseil d’administration et comité de direction),  elles restent souvent minoritaires !
  • Deuxièmement, les femmes occupent plus souvent des fonctions administratives et de gestion des ressources humaines alors que les hommes sont plutôt majoritaires dans des fonctions opérationnelles, financières, de marketing, de vente ou de CEO. 
  • Troisièmement, 40 % des personnes interrogées pensent que la fille du dirigeant actuel ne reprendra pas l’entreprise. Parmi ces personnes,  1O % d’entre eux justifient ce choix par le simple fait que leur fille est une fille

L’analyse qualitative se concentre sur cinq facteurs qui caractérisent le parcours des femmes dirigeantes dans les EF : (1) L’élément déclencheur, (2) Leur motivation, (3) Les obstacles rencontrés, (4) Les apports spécifiques de la femme à l’entreprise familiale and (5) Les avantages que peuvent avoir une femme à diriger une entreprise familiale.

Notre étude propose également un profil-type de femmes dirigeantes dans les entreprises familiales et met en évidence des recommandations pratiques pour les entreprises familiales.

Pour plus de détails concernant notre étude, visitez le site : http://www.institutentreprisefamiliale.be/news.php?news=45
 

Retour à la liste